Luttes sociales

60% des jeunes sont privés d’emploi
Un travailleur sur trois est au chômage

Le plus grand scandale de notre époque à cause de Sarkozy et Didier Robert

L’INSEE a publié les données de son Enquête emploi à La Réunion. Au second semestre 2011, le taux de chômage à La Réunion a atteint les 29,5% au sens du BIT (Bureau International du Travail). Les jeunes sont les plus touchés par le chômage en 2011. Avec +8,8 points depuis 2007, ils supportent la hausse la plus forte.

JPEG - 36.5 ko
Le chantier du pont de la rivière Saint-Etienne, dernier chantier lancé par la Région avant l’arrivée de Didier Robert. Depuis, plus rien sinon des opération pour boucher les yeux, comme l’effacement de l’emplacement pour le tram-train prévu sur le pont de la rivière des Pluies réalisé sous l’ancienne mandature, ou le creusement d’un caniveau sur la route du littoral.
Si Paul Vergès n’avait pas lancé le chantier du pont de la rivière Saint-Etienne, la Région n’aurait rien à montrer dans les média.
(photo Phil)

Les chiffres sont alarmants. Le chômage a très fortement augmenté ces dernières années, passant de 24,8% en 2008 à 29% en 2010 et se maintient à un niveau très élevé en 2011 : + 0,5 point.
Les femmes sont plus au chômage que les hommes (31,8% contre 27,5%). Cette situation perdure depuis de nombreuses années, mais l’écart s’accentue entre 2010 et 2011. Le taux de chômage des femmes augmente de 1,8 point.
Les jeunes sont les plus touchés par le chômage en 2011 avec un taux qui atteint les 60%. Ils supportent la hausse la plus forte : + 8,8 points depuis 2007. Parmi les jeunes qui ont la chance d’avoir un emploi, 61% sont dans une situation précaire (Contrat à Durée Déterminée). Rappelons que depuis l’arrivée de la nouvelle mandature à la Région et la fin des grands chantiers, le BTP traverse une grave crise. D’autres secteurs ont également perdu beaucoup d’emploi comme celui des énergies renouvelables alors que sous la mandature de l’Alliance, il y avait un projet global sur 20 ans dont l’objectif était la création de dizaines de milliers d’emplois. Sarkozy et Didier Robert ont tout cassé pour maintenir le peuple dans la précarité pour mieux le dominer, voilà le résultat !

Le chômage touche plus particulièrement la population jeune

Par tranche d’âge, ce sont les jeunes qui sont les plus touchés par le chômage. En 2011, 60% des actifs de 15 à 24 ans sont au chômage. Ils supportent la hausse la plus forte : + 4,1 points depuis 2010 et + 8,8 points depuis 2007. Ils sont aussi de plus en plus touchés par un chômage de longue durée : 64% des chômeurs de 15 à 24 ans le sont depuis plus d’un an contre 50% en 2010.

Les jeunes, moins expérimentés, éprouvent davantage de difficultés à trouver un emploi selon les statistiques. Parmi ceux qui travaillent, ils ont des statuts plus précaires. Dans le secteur marchand, seulement 39% ont un CDI contre 79% pour les 15-64 ans. Ils sont ainsi les plus touchés par les licenciements en vertu de l’adage « dernier arrivé, premier sorti ».
L’activité des moins de 35 ans baisse, surtout chez les hommes. Le taux d’activité baisse de 3,7 points chez les hommes et de 1 point chez les jeunes femmes. Fortement touchés par le chômage, les jeunes sont moins nombreux à s’engager sur le marché du travail.

JPEG - 12.5 ko
Depuis 2008, la courbe monte, le taux de chômage continue d’augmenter. Cette tendance est le résultat de plusieurs décisions politiques initiées par Didier Robert en 2007 avec la casse de la rocade du Tampon. Cela s’est amplifié depuis l’an dernier.

Sarkozy et Didier Robert : les démolisseurs de La Réunion

Rappelons que la nouvelle mandature UMP à la Région a mis fin à tous les grands chantiers notamment le tram train, la MCUR ou la nouvelle route du Littoral. Ces grands chantiers auraient permis la création d’emploi. Didier Robert et Nicolas Sarkozy ont uni leurs forces pour tout démolir.
Aujourd’hui le secteur du BTP a perdu plus de 10.000 emplois. Il en est de même pour d’autres secteurs comme le photovoltaïque. Alors que l’ancienne mandature avait pour objectif d’atteindre l’autonomie énergétique d’ici 2025, aujourd’hui la situation est catastrophique. Uniquement pour la filière photovoltaïque, il est à noter que 1.500 emplois ont été supprimés en 2 ans, alors que ce secteur générait 5.000 emplois directs.
Sous la mandature de l’Alliance, il y avait un projet global sur 20 ans dont l’objectif était de créer 15.000 emplois dans l’énergie renouvelable ; 15.000 emplois dans le BTP ; 15.000 emplois dans la pêche ; 20.000 emplois dans 2 grands services de l’Environnement et de l’aide à la personne. Sans compter l’adaptation de la filière du transport aux caractéristiques du tram train qui allait générer 3000 emplois directs et autant en indirects.
Au lieu de cela, les chiffres l’attestent aujourd’hui : le taux de chômage bat un record à La Réunion.

Sanjiv Dinama

JPEG - 32.1 ko
Aujourd’hui à cause des décisions de Didier Robert et Nicolas Sarkozy, le secteur du BTP a perdu plus de 10.000 emplois.
(photo Toniox)



Facebook Twitter Google plus