Sommaire du 9 avril 2010

Cliquer sur l'image ci-dessus pour lire le journal

Les Européens créent les conditions de la ruine de milliers d’emplois dans la filière banane aux Antilles afin de satisfaire les exigences des multinationales qui ont imposé leur volonté à l’Organisation mondiale du commerce. C’est un avertissement à toute la filière canne qui dépend de décisions prises par les Européens. Pour la survie des planteurs et la préservation d’un savoir-faire acquis au prix de plusieurs siècles de travail acharné, l’heure est à la mobilisation la plus large pour ne pas que les intérêts de La Réunion soient sacrifiés sur l’autel du profit à tout prix.

Élie Hoarau appelle au rassemblement pour sauver la filière canne




Articles

Kanalreunion.com


Facebook Twitter Google plus