Luttes sociales

Barrages aux quatre coins de l’île hier

Manifestation contre la hausse du prix des carburants

Le barrage filtrant sur la quatre voies de Saint-Paul a été levé aux alentours de 15h30 hier. Il était effectif depuis 7h30. Les transporteurs n’ont pas pour autant abandonné leur mouvement. Ils se sont en effet dirigés vers Le Port pour bloquer la SRPP (Société réunionnaise des produits pétroliers), où un semi-remorque bloquait déjà l’entrée depuis midi. Il s’agissait pour les professionnels de la route de renforcer la pression en parallèle de la table ronde qui se tenait au même moment à la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement).

Les automobilistes qui empruntent la quatre voies de Saint-Paul peuvent souffler. Le barrage effectif depuis hier matin dans les deux sens de circulation a été levé dans l’après-midi, permettant de meilleures conditions sur le trafic routier dans le secteur. 

Ailleurs, en revanche, les conditions de circulation restaient difficiles. Si en milieu de journée, les routes de l’île ont connu un calme relatif, l’heure de pointe approchait et plusieurs barrages étaient maintenus. Ces barrages étaient installés au niveau du rond-point de Gillot, où on roulait au pas dans les deux sens. Les automobilistes passaient également au compte-goutte au niveau du rond-point des Plaines dans l’Est, de la Cafrine et des Casernes à Saint-Pierre ainsi qu’aux abords du pont de la rivière Saint-Étienne à Saint-Louis.


 Par solidarité envers les transporteurs, un barrage bloquant a même été dressé par des particuliers sur la quatre voies de Saint-André au niveau de la Cocoteraie, dans les deux sens de circulation.
A La Plaine des Cafres, éleveurs et particuliers ont bloqué totalement la circulation depuis hier matin. Ils ont assuré maintenir leur blocage jusqu’à la fin de la réunion, qui s’est tenue hier après-midi dans les locaux de la DEAL. 

Pendant ce temps, les transporteurs qui bloquaient la route à Saint-Paul ont décidé de renforcer la pression en se rendant à la SRPP au Port. Un semi-remorque était positionné devant les entrées depuis 11h30, où seuls les camions-citernes vides pouvaient entrer au dépôt, et les voitures, entrer et sortir.


Rappelons que l’intersyndicale avait annoncé des blocages de route jeudi soir à la Région après le clash qui l’a apposé au Collectif de défense des transporteurs, elle a tenu parole avec un jour de retard. C’est pour lundi que l’appel à la grève avait été lancé initialement. Officiellement en raison des mauvaises conditions météo, officieusement pour « laisser une dernière chance aux décideurs d’accepter la baisse des prix », le blocage a été reporté à hier matin.



Les professionnels de la route protestent contre la hausse du prix des carburants. Ils réclament l’obtention d’un gasoil détaxé pour les professionnels et une baisse de 25 centimes par litre de carburant pour tous les usagers.


Les transporteurs, les associations de consommateurs, les pétroliers, les gérants de stations-service, l’État, les présidents du Conseil régional, du Conseil général, de l’Association des maires et des trois Chambres consulaires négociaient sur la faisabilité ou non d’une baisse de 25 centimes par litre de carburants pour tous les usagers.

Avec Imaz Press Réunion



Un message, un commentaire ?