Alon filozofé

60 concepts pour changer le monde

Billet philosophique

Roger Orlu / 18 août 2017

Un Réunionnais ami de la philo nous a transmis la photo d’une peinture qu’il a dans son salon, réalisée par l’artiste Michel Ciry en France en 1992, intitulée ‘’Le retour du fils prodigue’’ et qui cultive les valeurs de la repentance (la reconnaissance de ses erreurs) comme de l’amour et du pardon. Ce beau tableau nous a fait réfléchir à d’autres concepts à valoriser pour changer le monde ; en voici 60, présentés par 12 séries de 5…

JPEG - 24.4 ko
‘’Le retour du fils prodigue’’, un tableau de Michel Ciry (1992).
  • amour, paix, justice, bonne humeur, sourire ;
  • amitié, solidarité, douceur, tendresse, raison ;
  • liberté, responsabilité, égalité, respect de la dignité et des droits humains ;
  • altruisme, empathie, bienveillance, miséricorde, générosité ;
  • dévouement aux autres, cordialité, calme, tolérance, convivialité ;
  • dialogue, entente, inter-culturalité, union dans la diversité, projet commun ;
  • indignation, non à l’indifférence, engagement, détermination, fidélité ;
  • repentance, autocritique, réconciliation, fraternité, défis à relever ;
  • combat pour le bien commun, sens de la vie commune, communion, co-développement solidaire, cohérence entre les paroles et les actes ;
  • économie sociale et solidaire, respect de l’environnement, internationalisme, rejet du système capitaliste, mondialisation de la justice et de la diplomatie ;
  • éradication de la pauvreté, démocratie, pouvoir aux pauvres, société équitable, sobriété ;
  • réflexion, savoir, bon sens, patience, courage (i larg pa !).

Trop ou pas assez ? Et quel sens ?

On peut nous dire : cela ne suffit pas ! Il en manque beaucoup !

Eh bien, dites-nous quels concepts importants pour changer le monde ont été oubliés dans cette liste et lesquels sont inutiles.

On peut aussi s’interroger sur la signification et le contenu de ces concepts. Quelles perspectives peuvent-ils ouvrir au peuple réunionnais et à l’humanité ? Que leur manque-t-il éventuellement ?

Merci d’avance de vos contributions à ces réflexions. Alon filosofé ansanm pou sanz lo monde !

Roger Orlu