Alon filozofé

« Agir en tant que peuple uni »

Billet philosophique

Roger Orlu / 21 février 2014

Ces derniers jours, se sont déroulés à La Réunion plusieurs événements ayant prouvé à quel point nous devons toujours avoir le plus possible une vision globale et cohérente de nos problèmes de société afin de pouvoir les résoudre. À quel point, notamment, nous devons apprendre à faire un lien entre les questions sanitaires, socio-économiques, environnementales, culturelles et politiques. Trois conférences-débats organisées dans le pays ont confirmé cette thèse.

JPEG - 26 ko
Nelson Mandela. « Que les sans-droits gouvernent le pays où ils sont nés ».

La première fut celle du docteur Sigand Roos, tenue le samedi 15 février à La Saline sur le thème : "Comprendre les causes des cancers pour une meilleure prévention et réparation". À cette occasion, ce médecin a d’abord attiré l’attention du public sur l’augmentation massive du nombre de personnes victimes de cancers dans le monde ; ensuite, il a expliqué que l’aggravation de ces maladies souvent mortifères est due avant tout à notre consommation d’aliments, d’air, d’eau, de médicaments, d’appareils numériques, de logements etc… pollués par des produits chimiques, gazeux, pesticides, transgéniques, amiantés et autres facteurs cancérigènes.

Mais le docteur Roos a également attiré l’attention sur un phénomène trop caché aux citoyens, à savoir : les effets cancéreux des chocs émotionnels, des traumatismes psychologiques et des maladies mentales. Comme ces problèmes mentaux sont souvent liés à des difficultés sociales mais aussi aux carences de l’aide à la personne et à celles de l’éducation, on mesure la responsabilité du système politique dominant sur notre vie quotidienne.

« Une question de volonté politique »

Deux jours plus tôt, un philosophe de France a tenu une conférence à l’Université de Saint-Denis pour analyser la non-sortie de la crise socio-économique dans le monde depuis 2008. À ce sujet, Bernard Stiegler a surtout expliqué — comme il le fait dans plusieurs de ses ouvrages et avec son association Ars Industrialis — que tout cela est dû au système capitaliste, à la source de « graves malaises personnels et sociaux ».

En effet, explique ce philosophe altermondialiste, « ce modèle productiviste, consumériste et spéculatif entraîne une déshumanisation de l’être humain car il privilégie la pulsion et le désir au détriment de la raison ». Pour éviter les situations catastrophiques qui nous menacent de plus en plus dans ce contexte, « aujourd’hui se pose le problème de la décolonisation face à un capitalisme au service de la bourgeoisie, en créant une économie sociale et solidaire dans des zones franches et une démocratie participative. C’est une question de volonté politique », qui concerne particulièrement La Réunion et notre Indianocéanie.

Les pauvres et les sans-droits au pouvoir

Voilà qui nous amène aux réflexions émises lors d’une autre conférence-débat : celle animée samedi dernier à la médiathèque Alain Peters du Moufia à Saint-Denis par le président du Cercle Philosophique Réunionnais, Jean Viracaoundin, sur le thème : "Quels enseignements tirons-nous pour La Réunion des combats de Nelson Mandela ?". À cette occasion, ont été citées quelques phrases de discours de Madiba qui peuvent changer le monde et La Réunion ; comme celle-ci, prononcée en 1991 à Cuba : « Nous serons toujours aux côtés des pauvres et des sans-droits. Non seulement nous sommes à leurs côtés, mais nous ferons en sorte que tôt ou tard ils gouvernent le pays où ils sont nés ».

Pour pouvoir aller dans ce sens, Nelson Mandela a déclaré en 1994 lors de son investiture : « Il n’y a pas de voie facile vers la liberté. Nous devons donc agir en tant que peuple uni ». Voilà un message que les politiciens diviseurs à La Réunion, qui privilégient l’ego ("moi" en latin) au détriment de l’altruisme (l’intérêt de l’autre, le bien commun) et de l’entente, devraient entendre pour en finir avec leurs comportements agressifs et désolidarisateurs dans l’intérêt des profiteurs…

 Roger Orlu 

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re


Kanalreunion.com