Alon filozofé

Comment faire de La Réunion et du monde des paradis ?

Billet philosophique

Roger Orlu / 28 juillet 2017

Une amie de la philo à La Réunion nous a fait parvenir récemment quelques notes de lectures de philosophes français ayant réfléchi sur les voies et moyens de changer nos sociétés pour les rendre humaines et donc harmonieuses, équitables et solidaires.

JPEG - 82.9 ko
Une grande chorale populaire autour de Gilbert Aubry et Idriss Issop-Banian pour chanter ‘’Enfants de tous pays’’ d’Enrico Macias.

Le premier est Pierre Bourdieu (1930-2002), dont cette amie de la philo cite des extraits de ‘’Contre-Feux’’ (écrits de 1990 à 1998) : « Il n’y a pas de véritable démocratie sans véritable contre-pouvoir critique ». « Je souhaite que les écrivains, les artistes, les philosophes et les savants puissent se faire entendre directement dans tous les domaines de la vie publique où ils sont compétents. Je crois que tout le monde aurait beaucoup à gagner à ce que la logique de la vie intellectuelle, celle de l’argumentation et de la réfutation, s’étende à la vie publique. Il serait bon que les “créateurs” puissent remplir leur fonction de service public et parfois de salut public ».

« On a beaucoup parlé du silence des intellectuels. Ce qui me frappe, c’est le silence des politiques. Ils sont formidablement à court d’idéaux mobilisateurs. Sans doute parce que la professionnalisation de la politique et les conditions exigées de ceux qui veulent faire carrière dans les partis excluent de plus en plus les personnalités inspirées ».

Des peuples spectateurs

Secondes citations : celles Noam Chomsky, extraites de ‘’Sur le contrôle de nos vies’’ (Paris 2013), qui met en cause un « ensemble de sociétés géantes liées entre elles et administrant une économie mondiale ; en fait une forme de mercantilisme régi par des sociétés qui tendent vers l’oligopole dans la plupart des secteurs et ont largement recours à l’État lorsqu’il s’agit de mettre au pas les éléments récalcitrants (…) ».

Il ajoute : « Selon le slogan politique classique, le gouvernement est celui du peuple ; or celui-ci est considéré comme un ennemi dangereux (…). Aujourd’hui, les peuples sont des spectateurs et non des participants (hormis en de périodiques occasions où ils ont le droit de choisir parmi les représentants du pouvoir privé) (…). Le libre flux des capitaux instaure un parlement virtuel du capital mondial qui a un pouvoir de veto sur les politiques gouvernementales jugées irrationnelles (…) ».

Prendre conscience et s’engager

De grands penseurs réunionnais sont sensibles à ces problématiques, comme l’ont montré les discours prononcés le 9 juillet dernier par Mgr Gilbert Aubry et Idriss Issop-Banian lors de la remise de la légion d’honneur au président du Groupe de Dialogue Inter-religieux de La Réunion par l’évêque du diocèse péi (voir le billet philo de vend
redi dernier). Et c’est un symbole fort que ces deux personnalités aient choisi en conclusion de ce magnifique Eid-Ul-Fitr de chanter avec une grande chorale populaire ce célèbre chant d’Enrico Macias intitulé ‘’Enfants de tous pays’’ (1963), dont voici quelques extraits :

« Enfants de tous pays, tendez vos bras meurtris, semez l’amour et puis donnez la vie.

Enfants de tous pays et de toutes couleurs, vous avez dans le cœur notre bonheur.

C’est dans vos mains que demain notre terre sera confiée pour sortir de la nuit, et notre espoir de revoir la lumière est dans vos yeux qui s’éveillent à la vie. Séchez vos larmes, jetez vos armes, faites du monde un paradis… ».

Voilà quelques réflexions qui peuvent aider nos enfants comme tous nos compatriotes à prendre conscience de leur responsabilité et à s’engager pour faire de La Réunion et du monde des paradis…

Roger Orlu



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Cet article est indigne deparaître dans un journal communiste quand on sait le poids réactionnaire de l Église catholique dans notre pays etles conséquences dramatiques sur le sort des femmes reunionnaises !
    Par ailleurs traiter Gilbert Aubry d intellectuel est vraiment dérisoire...sans compter que celui ci a fait encore récemment preuve de son anticommunisme primaire en accueillant notre ennemie principale Marine Le Pen lors de son passage à la Reunion

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com