Alon filozofé

Des beaux vœux à la réalité, kosa nou fé ?

Billet philosophique

Roger Orlu / 6 janvier 2017

C’est une tradition que tout le monde connaît et qui marque — entre autres — le début de chaque nouvel an : l’émission de vœux de ‘’bonne année’’ pour nos proches, nos compatriotes et les citoyens du monde. Lorsqu’on voit les contradictions fréquentes entre ces beaux souhaits exprimés et la réalité concrète vécue au quotidien, on peut se poser la question : comment passer des belles paroles aux actes qui vont dans le même sens ?

JPEG - 17.6 ko

Le Cercle Philosophique Réunionnais a transmis en début de semaine sur son réseau des ‘’amis de la philo à La Réunion’’ les vœux exprimés par plusieurs associations à l’occasion du nouvel an. Ce fut le cas par exemple d’Amnesty International, qui souhaite « que 2017 soit une année où la violence et les injustices reculent pour laisser place à un monde plus humain ». Nous pouvons citer aussi Rasine Kaf, qui « souèt azot tout sat i vé de mèyer pou zot vi lamour, la pé, lo soutyen, la fraternité é byen sir le sans de nout responsabilité pou nout péï ».

Nous allons citer enfin la Ligue des Droits de l’Homme à La Réunion, qui lance cet appel : « Rassemblons-nous davantage pour faire vivre les droits et les libertés, pour affronter ensemble les menaces qui pèsent sur la démocratie. Notre organisation formule le vœu que 2017 marque une avancée volontaire vers plus de convergences sociales et militantes afin de promouvoir une vie meilleure pour chacune et chacun d’entre nous, dans une société plus solidaire et fraternelle. L’accès aux droits pour tous conditionne et consolide notre vivre ensemble ! »

« L’amour et l’affection »

Pour passer de ces beaux vœux à la réalité, car ils le méritent vraiment, kosa nou fé concrètement ? Quels sont nos comportements et nos relations envers les autres ? Sont-ils dominés par la loi du profit, la compétitivité, les rancunes, les sautes d’humeur et l’égoïsme ou bien par le respect des droits humains, la justice, la solidarité, le dialogue, le calme et l’altruisme ?

En décembre dernier, ‘’La Lettre Santé Corps Esprit’’ a publié sous la signature de Xavier Bazin des conseils intéressants à ce sujet, en traçant quelques pistes pour le bonheur que nous a transmises une ‘’amie de la philo à La Réunion’’. Selon ce chercheur, « il n’y a rien de plus précieux dans la vie d’un être humain que d’entretenir des relations saines et profondes avec ses semblables. Le plus grand trésor qu’il nous est donné d’avoir sur cette terre, c’est l’amour et l’affection qui nous lient aux autres, car ce qui rend heureux et en bonne santé, c’est le fait de nouer des relations étroites, amicales ou amoureuses ! ».

« Vivez dans un pays libre »

Toujours dans ce texte, Xavier Bazin souligne que « cultiver la simplicité ou la sobriété, c’est aller à l’essentiel » et il nous dit « comment faire si vous voulez profiter des bienfaits de la gratitude. Vous vivez dans un pays libre. Vous avez des yeux pour admirer la beauté de ce qui nous entoure. Maintenant, allez un cran plus loin : soyez reconnaissant de tout ceci. Dites merci. Exprimez votre gratitude. La magie de la gratitude est de nous lier plus étroitement aux autres. Elle nous pousse à la bienveillance envers celui qui nous a rendu service… qui se sentira d’autant plus proche de vous qu’il recevra un ‘’merci’’ ! Cultivez la simplicité, la sérénité et la gratitude… et vous verrez que l’amour sera décuplé dans votre cœur et celui de votre entourage. Et c’est bien cela, le plus important dans la vie ».

Voilà quelques pistes de réflexion dont nous vous faisons part au sujet des moyens à mettre en œuvre pour réaliser nos vœux de « bonne année 2017 ». Bien sûr, cela nécessite aussi des engagements et une détermination à lutter ensemble à La Réunion et dans le monde entier en faveur des grandes causes humaines citées plus haut

Roger Orlu

légende

L’affiche d’Amnesty International pour illustrer ses vœux pour l’année 2017.