Alon filozofé

« I fo ni marsh si lo mèm somin »

Billet philosophique

Roger Orlu / 7 octobre 2011

Une des questions fondamentales que nous devons nous poser chaque jour si nous voulons réellement construire enfin un développement durable, humain, solidaire et responsable de notre pays est la suivante : comment atteindre cet objectif très difficile, car il nécessite de tout changer dans le domaine économique, social, culturel, politique, etc.? Autrement dit, en dehors de ce que chacun peut faire ici ou là, individuellement ou collectivement dans une organisation syndicale, politique ou associative, comment agir d’une façon la plus efficace possible dans ce sens ?

Sans se faire d’illusions et croire que tout va bien dans le combat du peuple réunionnais pour se libérer de toutes les formes d’injustices et d’oppressions dont il est en grande partie victime, nous devons être vraiment conscients qu’il se passe des choses très nombreuses et très positives dans le pays pour créer les conditions afin d’aller dans cette direction. Et cela dans tous les domaines, comme le montrent plusieurs événements de l’actualité réunionnaise, dont nous pouvons citer quelques exemples parmi d’autres, aussi bien dans le domaine social, culturel et politique :
• Le mardi 27 septembre, des milliers de Réunionnaises et Réunionnais ont défilé dans les rues de Saint-Denis et de Saint-Pierre à l’appel d’une dizaine d’organisations syndicales, soutenues par des organisations politiques et associatives, pour protester contre l’aggravation des problèmes sociaux ; des jeunes ont participé à ces manifestations en criant : « Sarko t’es foutu, la jeunesse est dans la rue ! ».
• Le samedi 1er octobre, l’Alliance des Réunionnais Contre la Pauvreté (ARCP) a organisé une action devant la préfecture pour dénoncer la politique injuste des prix et des revenus menée par le gouvernement, qui est notamment complice des sur-profits abusifs réalisés par les pétroliers au détriment du pouvoir d’achat des plus pauvres. Et ce mercredi, l’ARCP a mené une action au Port pour soutenir des locataires de la SHLMR maltraités par cette dernière.

"Aide a li"

• Dimanche dernier, la Fondation Abbé Pierre a rassemblé plusieurs centaines de personnes lors d’une journée de la solidarité intitulée "Aide a li", à laquelle plusieurs artistes, dont Davy Sicard, ont apporté leur soutien pour aider les personnes privées de leur droit au logement.
• Dans le cadre du combat pour un Océan Indien zone de paix, le Comité Solidarité Chagos de La Réunion a organisé le mardi 27 septembre à Saint-André une nouvelle conférence du professeur des Universités André Oraison sur le thème "La lutte des Chagossiens pour leur retour sur leurs îles natales".
• Comme chaque mois, de nouvelles rencontres ont été organisées pour célébrer "L’année d’Élie, un combattant réunionnais de la liberté" avec une conférence à Sainte-Suzanne sur "L’insurrection des esclaves de Saint-Leu" et un "goûter philo" animé par le Cercle Philosophique Réunionnais au Port sur le thème : "Quels enseignements tirons-nous de la révolte des esclaves à La Réunion en 1811 ?".

« Une nouvelle civilisation »

• Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale pour la non-violence et la paix sous l’égide de l’ONU, plusieurs actions ont été organisées à cette fin dans l’île le week-end dernier.
• Nous allons également citer le 2ème Festival du Cinéma Chinois, qui a eu lieu du 28 au 4 octobre, et l’édition 2011 du Festival International du Film d’Afrique et des Iles (FIFAI, du 1er au 8 octobre au Port), avec leur valorisation de nos racines culturelles asiatiques et africaines.
• Enfin, nous ne pouvons ignorer ni sous-estimer l’importance de l’événement qui s’est produit samedi dernier au Palais du Luxembourg à Paris, où un dirigeant du Parti Communiste Réunionnais, Paul Vergès, qui se bat depuis près de 70 ans pour la liberté, la justice et la paix, a été salué longuement et chaleureusement par l’ensemble des sénateurs lorsqu’il a lancé un appel à faire face à tous nos défis en changeant notre conception du monde et à « faire surgir une nouvelle civilisation ». Et mardi dernier, celui qui est présenté comme un des candidats favoris à l’élection présidentielle a envoyé un courrier à La Réunion pour exprimer son soutien au projet de Paul Vergès et de ses ami(e)s.

Sa lé vré, oté !

Tous ces événements, comme bien d’autres encore, illustrent le potentiel dont dispose le peuple réunionnais afin de lutter pour son émancipation et le respect de ses droits fondamentaux. Ce potentiel peut être conforté si la priorité de celles et ceux qui se proclament défenseurs de ces objectifs consiste à renforcer l’union et la solidarité des Réunionnais dans ce combat.
Dans un film magnifique diffusé au FIFAI, "Sucre Amer", de Yann le Masson (1963), on a une démonstration de la force de la résistance réunionnaise, unie et solidaire face à la fraude électorale. Et dans un autre très beau film projeté à ce festival, "Firmin Viry, le roi dans le bois" (Caroline Maillot, 2010), ce grand artiste et militant communiste réunionnais exprime cette belle conclusion : « i fo ni marsh si lo mèm somin ». Sa lé vré, oté !

Roger Orlu

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re


Kanalreunion.com