Alon filozofé

L’union fait la force

Billet philosophique

Roger Orlu / 30 juin 2017

Au moment où la filière canne réunionnaise est menacée de mort par les patrons de l’industrie sucrière, représentés par les profiteurs de la multinationale Tereos qui veulent diviser les planteurs, un responsable des jeunes agriculteurs, Bruno Robert, a lancé un appel à l’union face au « système colonialiste » en place. Comment relever un tel défi pour résoudre les problèmes du pays ?

JPEG - 31.5 ko
Jeanne et Tibor, animateurs du débat d’ATTAC Réunion pour ‘’l’Assemblée Réunionnaise des Communs’’.

Lors de sa conférence de samedi dernier au Moufia consacrée à ‘’L’art de l’islam’’, le philosophe réunionnais Farouk Issop a fait un exposé très intéressant, où il a notamment montré comment des artistes de toutes les civilisations ont cherché à donner un sens humain à leurs œuvres. Ils ont créé des sculptures, des peintures, des films, des pièces de théâtre, des œuvres musicales, etc. pour cultiver l’amour et la solidarité dans nos sociétés comme entre les peuples.

Cela nous fait penser aux créations géniales de nombreux artistes réunionnais comme par exemple les sculpteurs Marco Ah-Kiem, Dolaine Fuma-Courtis et d’autres, avec leurs œuvres consacrées à l’esclavage. Nous pouvons citer aussi des musiciens et chanteurs, comme Yohann Maho du groupe Nout Racine, qui dans son chant ‘’Exploitèr’’ lance cet avertissement : « Arèt exploite mon péi, té ! Assé diviz mon nasyon ! Kréol sové lé kourte mé pran pa li pou in kouyon ! ».

‘’Stop à la pauvreté’’

Cet appel au rejet de la division des Réunionnais par les profiteurs du pays est partagé par des organisations syndicales, politiques et associatives qui prônent l’unité sans exclusive sur des projets communs, dans le respect de la diversité. En termes d’actualité, cela nous fait penser à l’invitation lancée par le mouvement ATD Quart Monde de La Réunion à participer à une ‘’Journée Portes Ouvertes’’ ce samedi 1er juillet au 3 chemin des Zattes, côté RN1 près de la Grande Ravine, sur le littoral de Trois-Bassins.

Cette journée ‘’Stop à la pauvreté’’ sera marquée de 10h à 17h par des visites du site, des stands de présentation des activités, des ateliers divers, des témoignages, des expos photos et projections vidéos ainsi que des espaces jeunes et enfants. Une occasion d’avoir des échanges pour préparer, comme le dit Dominique Versini, le « Comité 17 octobre pour la réussite de ce projet commun » qu’est la célébration de la Journée mondiale du refus de la misère.

Réfléchir et agir ensemble

Dans cet esprit, le mouvement ATTAC Réunion a organisé ce mercredi 28 juin à Saint-Paul un débat sur ‘’Comment agir collectivement par les réseaux ? L’Assemblée des Communs’’. Près d’une trentaine de personnes, représentant diverses organisations de la société civile, ont participé à cette rencontre par des échanges très intéressants sur les moyens à utiliser pour gérer au mieux les biens communs des Réunionnais.

En s’appuyant sur les travaux d’Elinor Ostrom (prix Nobel de l’économie) sur le problème de la gouvernance du bien commun et sur les pouvoirs de décision des citoyens à ce sujet, les organisateurs du débat ont souligné l’importance d’une Assemblée Réunionnaise des Communs, ainsi que la nécessité d’une « intelligence collective pour apprendre à mieux se comporter avec les autres » et de « l’union pour inventer des modes de gestion nouveaux à La Réunion ». D’où l’importance de réfléchir et d’agir ensemble dans ce sens car l’union fait vraiment la force…

Roger Orlu


Kanalreunion.com