Alon filozofé

« La Réunion nout ti nation »

Billet philosophique

Roger Orlu / 31 décembre 2010

Un de nos plus grands bonheurs en cette fin d’année est celui que nous a donné le cadeau reçu cette semaine de Brigitte Dulull, présidente de l’Association des parents de l’École Centrale à Saint-Denis. Il s’agit d’« un CD enregistré par des enfants philosophes » et qu’elle a décidé d’offrir à quelques ami(e)s de la philosophie à La Réunion. Cette œuvre admirable et très touchante prouve à quel point les enfants réunionnais sont capables de "philosopher" et que le système éducatif doit valoriser cet atout.

« La Réunion, l’île de mon cœur. Je veux te protéger. Je veux te lire. Je veux t’écrire. Je veux te chanter. Je t’aime ! ». C’est ainsi qu’est présenté l’album CD audio intitulé "Mitri" et réalisé par l’Association des parents de l’École Centrale dionysienne, avec l’aide de divers militants bénévoles et le soutien financier de plusieurs partenaires, comme La Poste.
Cette association a animé des ateliers d’écriture, de lecture et de chants entre midi et quatorze heures « pour que les enfants volontaires aiment encore plus lire et écrire ». Dans ce cadre, elle a organisé des rencontres entre les élèves et des adultes en train d’apprendre à lire et à écrire chez l’AMAFAR-EPE.
Puis, en soutien à la candidature de La Réunion au Patrimoine mondial, un concours a été organisé dans toute l’île en 2009, à la fois pour prévenir l’illettrisme et exprimer la beauté du pays. Tout cela a conduit à produire des textes, qui ont été mis en musique sur ce CD par Jean-Yves Hoarau, Gilles Raymond et Laurianne Righi.

« La Réunion racine nout vie »

Nous félicitons toutes les personnes qui ont participé à la réalisation de cette œuvre inédite. Les chants des enfants sont très émouvants. Mais surtout, leur contenu est très riche, porteur de valeurs fondamentales comme la solidarité, la responsabilité, le refus de la peur, le rejet du gaspillage et de l’injustice.
Parmi les autres atouts, il y a l’exaltation du bilinguisme, avec des textes en créole et en français, ainsi que la culture de la mémoire historique chez les enfants, afin qu’ils fassent le lien entre leur passé et leur avenir. « Momon la raconte a moin out passé mon mémé, zanfan la mizèr, mon larme la coulé »…
Enfin, il est important de souligner la vision réunionnaise de nos problèmes et de nos solutions, donnée par les réalisateurs de ce trésor culturel. D’où cet "hymne" réunionnais : « La Réunion nout ti nation, La Réunion nout ti pays (…), La Réunion toute coulèr, La Réunion racine nout vie ».

"La philosophie, une école de la liberté"

Cette production est un encouragement et une incitation à développer l’enseignement de la philosophie dans nos écoles à La Réunion, dès la maternelle. En effet, éduquer, c’est transmettre des connaissances, mais aussi apprendre à réfléchir par soi-même, de façon libre et responsable. C’est enseigner l’esprit critique, le questionnement sur le sens de ce que nous voyons, entendons, disons et faisons.
Ce CD nous montre le potentiel dont disposent les enfants de La Réunion de ce point de vue et ce dont ils sont capables pour se préparer à prendre en mains l’avenir de leur pays. Il donne raison au message de l’UNESCO dans son livre "La philosophie, une école de la liberté". On voit ce qu’il reste à faire dans le monde scolaire et universitaire si l’on veut que La Réunion devienne un pays libre…

Rozé Orlu

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re


Kanalreunion.com