Alon filozofé

« Le temps presse »

Billet philosophique

Témoignages.re / 9 août 2013

Un événement médiatico-politique a marqué cette semaine et il y a beaucoup d’enseignements à en tirer. Il s’agit de la publication lundi dernier par "Le Journal de l’Île de La Réunion" de « 10 propositions pour vivre mieux », émises par plusieurs journalistes de la rédaction de ce quotidien.
Quand on connaît la ligne éditoriale de ce journal depuis des dizaines d’années — à savoir : la défense du système néo-colonial mis en place par les classes dominantes après l’abolition officielle du statut de colonie de notre pays en 1946 —, on ne peut que se féliciter qu’il publie aujourd’hui un dossier de 4 pages afin de « lutter plus efficacement contre la pauvreté à La Réunion » et « réduire les inégalités au sein de la société réunionnaise ». Kosa larivé don ? É kosa nou fé astèr ?

JPEG - 74.2 ko
Franswa Sintomèr. « Vot konm nou vé, bann zorèy lé komandèr ».

Est-ce que "le J.I.R." va devenir enfin un journal solidaire de la lutte de libération du peuple réunionnais ? On verra ; en attendant, il souligne l’urgence de répondre aux droits « d’une population proche du million d’habitants et dont l’exaspération peut être à l’origine, du jour au lendemain, de nouveaux épisodes de violence », en raison de la gravité de la situation ; et il présente ses propositions pour éviter l’implosion sociale.

Les propositions de ses journalistes sont les suivantes : « 1 – Relancer le chantier de l’égalité sociale et augmenter les salaires. 2 – Gouverner plus vite, plus près, plus local. 3 – Baisser davantage les prix à La Réunion. 4 – Accélérer la diversification agricole pour baisser les prix et créer de l’emploi. 5 – Mettre les logements à la portée des bourses réunionnaises. 6 – Dispenser un enseignement du créole contre l’illettrisme. 7 – Ouvrir davantage les formations aux chômeurs. 8 – Des centres médico-sociaux pour se soigner. 9 – Mieux répartir l’aide à la continuité territoriale. 10 – Culture et sport : des efforts restent à faire… dans les mentalités ».

Vers une nouvelle étape décisive de notre Histoire

Bien sûr, comme "le J.I.R." le souligne lui-même, ses « dix propositions n’ont pas vocation à changer la face du monde » et pour beaucoup de personnes elles sont critiquables sur tel ou tel point car elles sont loin de répondre à tous les besoins de changements indispensables à La Réunion pour bâtir enfin, au plus vite, un développement durable du pays. Mais le plus important à retenir, c’est qu’elles vont souvent dans le même sens que les propositions émises parfois depuis des décennies par les forces progressistes et démocratiques, prises pour cible par ce même journal, opposé à la mise en œuvre d’une telle politique.

Cela prouve que tout le monde est capable d’évoluer de façon positive et cela confirme que de plus en plus de convergences apparaissent dans le monde syndical, politique, associatif, artistique, culturel et médiatique du pays afin de relever nos défis. Ces convergences montrent le potentiel dont dispose le peuple réunionnais pour franchir une nouvelle étape décisive de son Histoire vers son émancipation et son épanouissement, à l’occasion de son 350ème anniversaire.

« Davantage d’autonomie décisionnelle »

À partir de là, qu’allons-nous faire concrètement ? Va-t-on continuer à passer son temps à cultiver les divisions de notre peuple au détriment de son bien commun et au profit d’intérêts personnels, en combattant les forces du changement ? Va-t-on continuer à cultiver l’assimilation, qui fait que — comme le chante Franswa Sintomèr dans "La lwa fransé lé makro mèm" (févriyé 1985 – Sin-Lwi) — « vot konm nou vé, bann zorèy lé komandèr » … ?

D’ailleurs, "le J.I.R." lui-même souligne que « l’idée de davantage d’autonomie décisionnelle est aujourd’hui reprise par l’essentiel des forces politiques réunionnaises » ; à condition, bien sûr, que ce soient les Réunionnais pauvres qui détiennent l’essentiel du pouvoir de prendre les décisions concernant leur pays. D’où la nécessité de renforcer l’union des Réunionnais à cette fin et de dire non aux divisions, trahisons, règlements de comptes personnels, jalousies, etc. « car le temps presse ».

Roger Orlu

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re


Kanalreunion.com