Alon filozofé

Les obstacles à l’union réunionnaise

Billet philosophique

Roger Orlu / 2 avril 2011

Tout le monde sait qu’une des conditions essentielles pour transformer profondément notre société et réaliser enfin un développement durable est l’union d’une très large majorité réunionnaise de progrès autour d’un projet commun dans ce sens. Malgré les multiples comportements néo-colonialistes et conservateurs pour tenter de la casser, cette union se renforce bel et bien, comme viennent de le montrer les élections cantonales. En raison des défis à relever au mieux dans les années à venir, réfléchissons aux obstacles à surmonter pour conforter toujours davantage cette union réunionnaise.

Tout d’abord, sommes-nous conscients du tournant historique que nous venons de réaliser dans notre pays à l’occasion de ces élections cantonales et mesurons-nous les perspectives que ce tournant peut ouvrir au peuple réunionnais dans les prochains mois et dans les prochaines années ? En effet, encore jamais, depuis la période honteuse de la fraude électorale massive et violente pour éliminer "le diable communiste", il n’y a eu une telle majorité au Conseil général (deux-tiers des élus), grâce à l’union des communistes, des socialistes et des démocrates sociaux de La Réunion.
L’avenir nous dira quelles seront les suites de cette nouvelle avancée de la solidarité réunionnaise pour le progrès ainsi que les changements qu’elle pourra entraîner après trois siècles et demi d’oppressions, d’injustices et de non-respect des droits fondamentaux de notre peuple. Mais d’ores et déjà, nous devons savoir qu’il faut une véritable volonté d’union et une forte détermination à élargir sans cesse le rassemblement des Réunionnais partisans d’un réel développement durable, afin de pouvoir créer un rapport de forces favorable dans ce sens.

Diverses causes de désunion

Ensuite, il nous faut analyser les diverses causes de désunion, en dehors du manque de volonté d’union ; en voici peut-être quelques-unes :
• les ambitions personnelles et les intérêts particuliers (financiers ou autres) au détriment de l’intérêt commun, du bonheur commun et de la vie idéale commune, qui sont les valeurs de base du communisme ;
• cet égoïsme, qui s’exprime sous forme de prétention excessive, de vantardise, de "compétivisme" à tout prix, plutôt que de modestie ;
• des comportements marqués par les coups sang, les sauts d’humeur, l’impulsivité, l’énervement, la non-maîtrise de ses ressentiments, émotions et frustrations, plutôt que la culture de la rationalité ;
• le sentiment de soi-disant supériorité par rapport aux autres ;
• l’incapacité et/ou le refus de dialoguer avec les autres, d’écouter les autres et de les respecter pour construire l’unité dans le respect de la diversité.

Autour d’Élie

Quand on connaît la nouvelle étape historique que peut vivre le peuple réunionnais dans les prochaines années pour son émancipation (s’il le veut et le décide), ces divers facteurs de désunion doivent être maîtrisés, personnellement et collectivement. Pour cela, nous devons être conscients du labeur quotidien auquel se consacrent les dirigeants du monde socio-économique, politique, administratif, médiatique et même culturel, en demandant à leurs agents de tout faire pour tenter de casser l’union des Réunionnais.(1) C’est un des meilleurs moyens pour eux de dominer et d’exploiter ce peuple.
Au moment où nous célébrons dans toute l’île et tout au long de l’année le 200ème anniversaire de la révolte de nos ancêtres esclaves dans la région de Saint-Leu autour d’Élie, les occasions ne manquent pas pour renforcer la fraternité réunionnaise vers plus de justice et de paix. Soyons donc tous unis pour essayer d’avoir les comportements courageux et solidaires d’« Élie, un combattant Réunionnais de la liberté »… !

Roger Orlu

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re

(1) Que font certains journalistes pour être solidaires de la lutte de libération du peuple réunionnais, plutôt que s’amuser et se faire du beurre à cultiver les divisions des Réunionnais ?


Kanalreunion.com