Alon filozofé

Les pauvres au pouvoir !

Billet philosophique

Témoignages.re / 18 janvier 2013

À quoi sert la philosophie ("l’amour de la sagesse") si ce n’est pas notamment contribuer à renforcer la solidarité avec les pauvres, qui souffrent de la violence de la misère et des inégalités ? Pas à grand-chose, selon bien des philosophes de tous les temps et du monde entier. C’est pourquoi, nous vous encourageons à lire le livre très intéressant de cet « agronome visionnaire » des Philippines, William Dar, publié à La Réunion par Surya Éditions, traduit de l’anglais en français par le chercheur réunionnais Guy Pignolet et livré avec un documentaire de 24 minutes sur ce même sujet (contacts : tél. 0262 41 22 76 – mail surya-editions@orange.fr).

La gravité des problèmes évoqués dans ce livre est soulignée par le philosophe français Edgar Morin dans un dossier publié en février 2013 par le mensuel parisien "Sciences Humaines" sous le titre « Vivre en temps de crise ». «  La crise s’est installée, avec son cortège de catastrophes sociales et économiques. Les images diffusées à satiété renvoient toutes à la pauvreté, à la précarité, au déclassement » , note l’auteur de ce dossier, qui ajoute : « De fait, pour certains, la crise peut aussi susciter une énergie créatrice. Serions-nous alors, comme l’affirme Edgar Morin, à un moment de rupture propice à l’éclosion d’une nouvelle société-monde  ? ».

Cela rejoint les inquiétudes et les revendications exprimées par plusieurs organisations syndicales, politiques et associatives réunionnaises sur l’aggravation de la crise dans notre pays. Une analyse confirmée par Jean-François Mattéi, président de la Croix Rouge française, lors de sa visite cette semaine à La Réunion, où il a souligné que la demande de l’aide alimentaire aux personnes en difficultés a augmenté de 80% ces deux dernières années.

« Le scandale absolu de notre temps »

« Pour moi et pour des milliers d’autres agronomes, déclare William Dar dans son livre et dans son DVD, la sécurité alimentaire mondiale est l’un des problèmes de société les plus urgents de notre époque. On estime qu’actuellement il a plus d’un milliard de personnes, soit une sur sept sur la planète, qui ont faim et/ou qui sont sous-alimentées. Des milliers de personnes meurent quotidiennement de maladies auxquelles elles auraient probablement survécu si elles avaient pu recevoir de la nourriture en quantité et qualité adéquates ».

Dans un dossier sur « les défis de 2013 » publié la semaine dernière par "l’Humanité-Dimanche" en France, Jean Ziegler, membre du Comité consultatif du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, dénonce « le massacre quotidien » qui fait que « toutes les 5 secondes un enfant de moins de 10 ans meurt de faim, ainsi que 57.000 personnes par jour ». Ce « scandale absolu de notre temps » est d’autant plus ignoble que, selon des instances internationales, « l’agriculture mondiale pourrait nourrir 12 milliards d’êtres humains ».

Un oubli criminel

Abdul Kalam, le 11ème président de l’Inde, écrit dans la préface du livre de William Dar que « nous vivons une époque critique. Comme jamais auparavant, notre existence même sur cette planète est menacée » par l’absence d’un développement durable. Notamment car il n’y a pas de partage équitable des richesses sur la Terre et dans chaque pays, mais aussi parce que nous laissons détruire notre environnement par les pollueurs.

Dans le dernier chapitre de son livre, William Dar nous rappelle que le problème de fond est que « les pauvres ont peu d’influence politique et par conséquent ils sont oubliés à un tel point que nous n’avons même pas d’informations de base sur leur situation » . Pour en finir avec cet oubli criminel, institutionnalisé par la bourgeoisie qui domine la politique et les médias, la principale solution n’est-elle pas que les pauvres prennent le pouvoir afin de faire respecter leurs droits ? Y compris à La Réunion, où la démocratie n’existe pas réellement…

Roger Orlu

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re


Kanalreunion.com