Alon filozofé

Non à l’idéologie conservatrice

Billet philosophique

Roger Orlu / 6 juillet 2012

Lundi dernier dans "Témoignages", Sanjiv Dinama a eu l’excellente idée de rappeler pourquoi et comment il est indispensable de « tout changer » pour construire un développement durable ; ou alors, ce concept n’a quasiment aucun sens. Dans un contexte dominé et pollué par le totalitarisme industriel, commercial et financier au service des plus riches, ce changement passe notamment par la lutte contre l’idéologie conservatrice, qui prône — entre autres — la résignation, l’indifférence, l’intérêt personnel ainsi que la chasse aux pauvres et aux immigrés.

Ce combat, à la fois difficile et fondamental, est mené par tous les peuples du monde, y compris bien sûr par les forces vives du peuple réunionnais. Nous voudrions en citer deux exemples très intéressants, que nous venons de vivre en Europe. Tout d’abord, vendredi dernier, à la Comédie de l’Est à Colmar, en Alsace, nous avons eu la chance de pouvoir assister à un magnifique spectacle présenté par la Compagnie Mémoires Vives et une dizaine de jeunes artistes du Centre socio-culturel Europe sous le titre : "Ils étaient d’la 1ère". Par diverses expressions très riches des arts urbains (hip-hop, rap, slam…) et par un documentaire émouvant sur la Seconde Guerre mondiale, ces artistes ont fait connaître le combat héroïque mené par ces milliers de femmes et d’hommes anti-nazis venus des colonies françaises pour créer en 1942 en Afrique du Nord — avec d’autres résistants venus de France — la 1ère Armée d’Afrique, qui a rempli un rôle essentiel dans la libération de la République française en 1945.
Cet hommage à ces « sages et vaillants combattants de la liberté », dont fait partie un Réunionnais très célèbre, s’inscrit dans le combat de la Compagnie Mémoires Vives pour cultiver la mémoire historique de la population, pour valoriser les divers atouts de l’immigration et pour montrer la richesse des contributions des immigrés à l’interculturalité française. Voilà à quoi peut aussi servir le théâtre…, et pas seulement à la distraction.

Une marche de révolte

Ce combat pour le respect des droits des immigrés s’est également exprimé cette semaine à Strasbourg, donc aussi en Alsace, du 2 au 5 juillet, dans le cadre de la "Marche européenne des sans papiers et migrant.e.s". Cette action a été soutenue par de nombreuses associations très diverses — mais unies et solidaires —, comme le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, ATTAC, la F.S.U., le Parti communiste français, la Jeunesse Étudiante, la Pastorale des Migrants, la C.G.T. etc., avec l’aide de la Mairie de Strasbourg.
En un mois, des manifestants ont marché de Bruxelles jusqu’à l’autre capitale de l’Union européenne, là où se trouvent notamment le siège du Parlement européen et la Cour européenne des droits de l’Homme, pour réclamer « une Europe des droits et de la solidarité » ainsi que la « liberté de circulation et d’installation pour tous ». Ce fut « une marche de révolte contre l’injustice, les discriminations et les inégalités qui frappent de plus en plus violemment les populations d’étrangers, et plus largement toutes les couches précaires du peuple européen. (Elle) doit être comprise comme une marche de solidarité avec l’ensemble de la population qui ne veut plus d’une société qui donne toujours plus à ceux qui ont presque tout et de moins en moins à ceux qui n’ont presque rien ».

Une bonne initiative !

Ce combat est d’autant plus important que l’on voit avancer l’idéologie néo-fasciste dans plusieurs pays européens et même dans les Outre-mer, comme l’ont montré récemment plusieurs élections. Voilà pourquoi c’est une de nos priorités de combattre toutes les formes de l’idéologie conservatrice.
Et voilà aussi pourquoi — que l’on aime ou pas regarder des matchs de foot à la télé — il était agréable la semaine dernière de voir dans les stades de la Coupe d’Europe de grands panneaux appelant les citoyens à lutter contre le racisme et pour le respect des autres. Une bonne initiative !

Roger Orlu

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re


Kanalreunion.com