Alon filozofé

Non à la haine et à la guerre civile !

Billet philosophique

Roger Orlu / 17 août 2012

Vendredi dernier, dans ce "billet philo", nous avons parlé de la réédition de "Indignez-vous !", ce formidable ouvrage de Stéphane Hessel qui nous appelle toutes et tous à prendre conscience de la nécessité de nous engager le plus possible dans l’action pour transformer notre société en la libérant de toutes les formes d’oppressions et d’injustices. Dans le même esprit, nous voudrions aujourd’hui attirer votre attention sur un autre ouvrage très important que cet ancien résistant et diplomate, toujours grand combattant de la liberté à près de 95 ans, vient de faire paraître : "Exigez ! Un désarmement nucléaire total".

Ce livre de 70 pages, publié en avril 2012 aux Éditions Stock (5 euros), est co-écrit par Stéphane Hessel, le généticien et philosophe Albert Jacquard et l’Observatoire des armements, dirigé par Patrice Bouveret. Il souligne à la fois la gravité de la menace d’une guerre nucléaire qui pèse sur l’humanité et le scandale de l’énorme gaspillage d’argent engendré par l’armement nucléaire, quand on pense notamment à la faim et à la misère dont souffrent une grande partie de nos frères et sœurs.
« Sachant que certains de nos dirigeants dans le monde continuent à préparer les conditions d’une guerre nucléaire qui pourrait à tout moment être déclenchée, soit intentionnellement soit par erreur, chacun de nous, dans la mesure où il ne ferait pas tout ce qui est en son pouvoir pour les en empêcher, se rendrait coresponsable de ce crime immense contre l’Humanité », déclarent les auteurs de l’ouvrage. En conclusion, ils posent la question : « Quel monde laisserons-nous aux générations futures ? » et ils lancent cet appel : « Exigez de vos gouvernements un désarmement nucléaire total ! ».

« Une véritable révolution »

Cet appel à la justice et à la paix est d’autant plus touchant, qu’en ouverture de ce livre, figure une pensée très forte émise le 31 mars 1968 devant la cathédrale de Washington par le célèbre pasteur Martin Luther King, quatre jours avant son assassinat : « Il nous faut apprendre à vivre tous ensemble comme des frères, autrement nous allons périr tous ensemble comme des idiots ». « Malheureusement, souligne Albert Jacquard dans son livre "De l’angoisse à l’espoir" publié en 2002, notre société a mis en place un système économique fondé sur la compétition, c’est-à-dire la lutte des uns contre les autres ».
Voilà pourquoi, dit-il, « la finitude de la planète est une donnée qui ne peut être écartée. Malheureusement, cette évidence n’est guère évoquée par les médias ; ils entretiennent les idées préconçues et remplacent la réflexion par des formules devenues des slogans, telle la croissance, appelant à consommer toujours plus ». D’où sa conclusion : « Si nous voulons échapper à la barbarie, il nous faut voir en tout autre une source. Ce changement nécessite une véritable révolution. Qui la fera ? »

Un engagement partagé

Pouvons-nous nous poser cette question en tant que Réunionnais ? Lorsqu’on lit ou que l’on entend les insultes et les mensonges propagés par certains médias pour diviser notre peuple et tenter d’empêcher son union face aux injustices de notre société, on se rend compte à quel point les appels à la révolution lancés plus haut au niveau planétaire sont à suivre ici à La Réunion.
Plus que jamais, quand on voit la gravité de la situation et l’ampleur des problèmes à résoudre, nous disons non à la haine et à la guerre civile que cultivent dans notre pays des (ir)responsables politiques, administratifs, médiatiques, voire syndicaux et associatifs. Si nous voulons chez nous aussi « mettre en place une démocratie planétaire de l’éthique » souhaitée par Albert Jacquard, allons plutôt cultiver les échanges d’idées, l’entente, la solidarité, l’union et la fraternité réunionnaise dans un engagement partagé au service des plus pauvres.

Roger Orlu

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re


Kanalreunion.com