Alon filozofé

Non aux amalgames !

Billet philosophique

Témoignages.re / 18 octobre 2013

Un militant de la fraternité réunionnaise, "ami de la philo", nous a envoyé un message pour nous signaler une émission à écouter sur France Inter le 10 septembre dernier sur le thème : "L’Europe protège-t-elle ses langues minoritaires ?". Et à ce sujet, il nous a transmis un commentaire anonyme, qui dénonce le mépris des « culturicides » envers les langues et cultures régionales, et dont nous publions ci-après de larges extraits.
Ensuite, nous publions le texte d’une magnifique chanson de l’artiste réunionnais Daniel Didier, chantée avec son camarade Maximin Boyer sur un très beau CD sorti en 2010 sous le titre "Nout patrimoine". Ce chant est intitulé "Les amalgames" et il dénonce l’assimilationnisme dont est victime le peuple réunionnais de la part du système politique néo-colonial mis en place par les classes dominantes. La lutte quotidienne contre cette intoxication idéologique et culturelle est vitale pou lavnir nout nasyon, pour une Réunion libre, responsable et démocratique. Des réflexions philosophiques dont nous pouvons débattre…

JPEG - 49 ko
Le CD "Nout patrimoine", où Daniel Didier chante avec son camarade Maximin Boyer la très belle chanson "Les amalgames".

« Au vu des réactions assez sectaires et énervées des personnes "anti langues régionales", je suis au regret de leur annoncer qu’il existe bel et bien une vie au-delà du périphérique. Et qu’il est étrange que des gens qui viennent chez nous deux mois par an au grand maximum ou parfois seulement à la retraite pour le soleil souhaitent décider à notre place de ce qui est bon pour nous, en l’occurrence la mort de nos langues et cultures.?

Mon père a appris le français enfermé dans une cave à charbon. Avait-on besoin de l’humilier de la sorte pour faire de lui un bon Français ? Aujourd’hui les petits Français monolingues parlent et écrivent assez mal la langue de la République, alors que les enfants issus des classes bilingues occitane, bretonnes ou autres maîtrisent en moyenne bien mieux la langue de Voltaire. Alors pourquoi tant de haine et où est le problème ? (…)

 ?Il y en assez que l’on nous fasse sans cesse des procès en républicanisme sous prétexte que nous sommes riches de deux langues et cultures et que nous souhaitons les transmettre aux enfants de nos territoires. (…) Nous ne sommes pas des sauvages quand même ! »

"Les amalgames"

« Les enfants d’ici et de la Creuse : leur destin à pleines mains, pour ne pas mener une vie de chien.

Monsieur le député, ici ce n’est pas l’île de Beauté, il ne faut pas tout mettre dans le même panier.

Mon pays a été mis à mal, est mis à mal, mon pays a été mis à mal, est mis à mal, à cause des amalgames. (bis)

Monsieur le Président, ici on n’est pas des cobayes, dans un labo d’études du chikungunya.

Madame la ministre, on ne circule pas sur des lianes et on ne mange pas que des bananes.

Mon pays a été mis à mal, est mis à mal, mon pays a été mis à mal, est mis à mal, à cause des amalgames. (bis)

Monsieur l’instituteur nos ancêtres ne sont pas des Gaulois, la France ici impose sa loi.

On n’est pas responsable de tous ces dégâts, monsieur le commissaire ; faut pas nous prendre pour des boucs émissaires.

Mon pays a été mis à mal, est mis à mal, mon pays a été mis à mal, est mis à mal, à cause des amalgames. (bis)

Mon pays est mis à mal à cause des amalgames ».

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re


Kanalreunion.com