Alon filozofé

« Peace and love ! »

Billet philosophique

Roger Orlu / 10 septembre 2010

Vendredi dernier, dans cette chronique, “Témoignages” a souligné l’importance d’une mobilisation lancée par Les Amis de la Terre parce que depuis le 21 août, « l’humanité vit à crédit en matière de ressources naturelles et que le jour du dépassement culminera le 25 septembre ». Quelques jours avant, du 20 au 22 septembre, un autre rendez-vous important qui nous concerne tous se tiendra aux Nations Unies : une conférence des chefs d’État sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) (1). Quand on connaît à quel point est alarmant le retard de la réalisation de ces objectifs, avec toutes les conséquences tragiques que cela entraîne, il est urgent — entre autres priorités — de diviser par 2 les dépenses militaires mondiales. Mais l’État néo-colonial français va-t-il respecter cette exigence, qui est le “9ème objectif du Millénaire”… ?

Nous conseillons à tous nos amis Réunionnais de consulter le blog de Paul Vergès, ouvert lundi dernier à 6 heures (2). Comme le dit son secrétariat, « parce que notre île est exposée à tous les bouleversements du monde, parce que la crise va prendre de multiples formes, parce que nous sommes responsables de notre avenir, parce qu’il nous faudra réfléchir, ensemble, et trouver les voies originales pour développer La Réunion, Paul Vergès vous donne rendez-vous chaque lundi sur ce site ».

De fait, on y trouve de nombreuses informations qui confirment l’urgence et l’ampleur des changements à apporter dans tous les domaines de la vie politique, économique, sociale, culturelle, etc., si l’on veut aller vers un développement durable. D’où l’importance de ce rendez-vous du 21 septembre : “la Journée internationale de la Paix”, au moment où se tiendra la Conférence mondiale contre la pauvreté.

« Cela est ubuesque »

À l’approche de ces événements, le Conseil du Bas-Rhin du Mouvement de la Paix a publié en août dernier dans son bulletin “Alsace Info Paix” un article qui souligne le « retard considérable » de la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement, selon le rapport d’étape établi l’an dernier par les Nations Unies. Voilà pourquoi en France, l’Action mondiale contre la pauvreté (AMCP), un collectif de 32 organisations de la société civile, « demande aux États, aux dirigeants français et européens, de faire preuve de courage et de volonté politique et d’assumer enfin leurs responsabilités ».
Cela nécessite des moyens financiers pour respecter tous les droits humains inscrits dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, comme les droits civils et politiques, le droit à la sécurité sociale, etc.. Selon la coalition AMCP, « ces moyens doivent être mis en regard des dépenses militaires mondiales pour l’année 2009 », à savoir : 1.531 milliards de dollars, selon l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (SIPRI) ; soit 125 milliards de dollars de plus qu’en 2008, ce qui est l’équivalent de l’aide internationale aux pays pauvres.
« En ces temps de crises, cela est ubuesque, alors que dans le même temps la conférence sur le climat dont on connaît les conséquences sur la réalisation des OMD sortait péniblement 20 milliards de dollars, soit 1,3% des dépenses militaires mondiales de 2009, pour la lutte contre le réchauffement », conclut l’article du Mouvement de la Paix. C’est pourquoi il faut réduire les dépenses militaires « et le faire savoir haut et fort ! ».

« Pas de paix sans justice ! »

Ce combat pour la paix va dans le même sens que celui mené par le généticien et philosophe Albert Jacquard et qui est évoqué dans plusieurs chapitres de son dernier livre destiné à « rendre la philosophie vivante et accessible à des non-spécalistes ». Un ouvrage que nous recommandons à nos lecteurs (3).
Pour Albert Jacquard, « la petitesse de notre planète, la croissance de notre effectif, rendent nécessaire une structure organisée des collectivités aux divers niveaux : communes, régions, États, continents. La tentation actuelle est de mettre en place une structure en forme de pyramide hiérarchique à la façon des armées dont la discipline constitue la force première. Alors adieu la liberté ! ». Il ajoute : « Une structure en réseau permettant les ajustements locaux, compatible avec les doubles appartenances, peut seule préserver des possibilités d’autonomie. Ce n’est pas le chemin le plus facile, mais il faut l’explorer si l’on désire une véritable paix ».
C’est la raison pour laquelle je suis content de voir une jeune fille de 14 ans, Anne-Sophie, qui aime bien les livres de philosophie pour les enfants et les adolescents, écrire souvent : « Peace and love ! » (paix et amour !). En n’oubliant pas ce que dit son frère Quentin, âgé de 10 ans, qui aime aussi la philo et qui a participé le 7 septembre à une manifestation pour le respect du droit à la retraite et au travail : « Il n’y a pas de paix sans justice ! ».

Roger Orlu

(*) Merci d’envoyer vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! redaction@temoignages.re
(1) Plus d’infos sur les OMD : http://omd2015.org.
(2) http://blog.paulverges.fr
(3) “Nouvelle petite philosophie”, d’Albert Jacquard, avec la collaboration d’Huguette Planès, aux éditions Le Livre de Poche.


Kanalreunion.com