Alon filozofé

Philosophie et droits humains : un grand combat international

Billet philosophique

Roger Orlu / 11 septembre 2009

« Qu’est-ce que l’enseignement de la philosophie, si ce n’est celui de la liberté et de la raison critique ? ». Cette question essentielle est posée par le Directeur général de l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) dans un ouvrage très intéressant publié l’an dernier par cette institution sous le titre : "La philosophie, une école de la liberté".
Ces six dernières semaines, dans cette chronique du vendredi, "Témoignages" a publié six textes extraits de la revue "shs regards", le magazine du Secteur des sciences sociales et humaines de l’UNESCO. Des textes qui ont permis à nos lecteurs de mesurer l’importance des combats menés dans le monde entier pour faire vivre la philosophie et la richesse du contenu que cette instance internationale donne à cette science humaine. (voir sur Internet le site www.unesco.org/shs/regards)

Le rôle essentiel de la philosophie face aux défis globaux

Ces informations sont tellement importantes, pertinentes et compréhensibles pour le grand public que nous vous transmettons aujourd’hui des extraits d’un nouvel article de ce magazine, paru dans le numéro 25 (juillet–septembre 2009).
D’après cet article, le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, et le Recteur de l’Université Maltepe d’Istanbul (Turquie), le Professeur Kemal Köymen, ont signé un accord établissant une Chaire UNESCO en philosophie et droits humains à l’Université Maltepe. À l’occasion de la cérémonie de signature, qui s’est déroulée le 13 mai 2009 au Siège de l’UNESCO à Paris, le Directeur général de l’UNESCO n’a pas manqué de féliciter la Turquie pour son soutien constant aux objectifs et aux programmes de l’UNESCO, qui visent à promouvoir la réflexion et le dialogue philosophiques à travers le monde.
Koïchiro Matsuura a notamment rappelé que la Turquie a organisé avec succès la Journée mondiale de la Philosophie en 2007 à Istanbul, et que l’Université Maltepe a contribué de manière considérable à la célébration du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, en 2008. « La mise en place de cette Chaire, aujourd’hui, symbolise une autre étape importante dans la contribution à la réalisation des objectifs et des idéaux universels de la Déclaration », a-t-il souligné, insistant sur le rôle essentiel que peut jouer la philosophie pour répondre aux défis globaux et favoriser un dialogue sur les problèmes sociaux émergents.

Promouvoir l’enseignement des droits humains

Selon le Directeur général de l’UNESCO, « à travers le dialogue philosophique, l’enseignement de la philosophie et la promotion de la réflexion et de la recherche philosophiques, nous renforçons la contribution des sciences sociales et humaines à la promotion d’une culture de paix et de dialogue ». Pour le Recteur de l’Université Maltepe, il ne fait aucun doute que l’établissement d’une telle Chaire pourrait améliorer la coopération avec d’autres universités, à l’échelle nationale et internationale, en faveur de la promotion de la recherche dans les domaines des droits de l’Homme et de la philosophie.
Une opinion partagée par le Professeur Kuçuradi, responsable de la nouvelle Chaire, qui, pour sa part, insiste sur l’urgence de promouvoir l’enseignement des droits humains en mettant l’accent sur les grandes questions contemporaines, telles que la liberté d’expression et le respect de la diversité culturelle, sans oublier les défis sociaux.

Philosopher à La Réunion

Dans ce numéro, on apprend notamment que la Délégation permanente du Venezuela auprès de l’UNESCO a organisé, le 30 juin dernier, au Siège de l’Organisation, à Paris (France), une table ronde intitulée « Droits de l’Homme et Justice sociale ». À cette occasion, Moufida Goucha, Chef de la Section sécurité humaine, démocratie et philosophie de l’UNESCO, a souligné l’importance de la philosophie et des droits humains, insistant sur le fait que « l’analyse éthique est la clé pour ouvrir la conscience de l’Homme ».
À signaler, enfin, qu’une série de rencontres de haut niveau sur l’enseignement de la philosophie dans les différentes régions du monde s’achèvera, en septembre 2009, par une réunion pour l’Afrique, qui se tiendra à Bamako (Mali). Ce cycle a déjà permis d’identifier les principaux défis auxquels sont confrontés l’Amérique latine et les Caraïbes, l’Asie-Pacifique et les États arabes.
Tous ces événements nous donnent une idée de l’importance et du sens que peut avoir le fait de philosopher à La Réunion…

Roger Orlu 

* Envoyez vos critiques, remarques et contributions afin que nous philosophions ensemble… ! temoignages@wanadoo.fr


Kanalreunion.com