C’en est trope

Charles Angrand : le point sur la correspondance adressée à Maximilien Luce (2)

Jean-Baptiste Kiya / 18 mai 2017

JPEG - 33.5 ko
Le Post-impressionnisme I de John Rewald, éditions Hachette, collection Pluriel.

La recherche concernant la vie et l’œuvre de l’artiste néo-impressionniste Charles Angrand passe de fait par l’étude du corpus de la correspondance. L’importance de celle qu’il entretint avec son camarade Maximilien Luce, entreposée au fonds de la bibliothèque de l’Institut National d’Histoire de l’Art, amène au comparatif avec celle qui fut publiée par M. Lespinasse en 1988.

Au sommaire de cette dernière est indiqué 192 lettres, pour ce seul destinataire, l’échange courant de mars 1899 au décès de l’artiste, début avril 1926. Un décompte précis corrige le chiffre annoncé, l’ouvrage en réalité comprend 210 lettres à Luce.

En regard, la base documentaire AGORHA sur le site de l’INHA recense 2 lots de lettres pour ce destinataire, et annonce un nombre de documents que le Département de la Bibliothèque et de la Documentation corrige, soit :

1. Autographes 180, 30 – Angrand, Charles : 57 LAS à Maximilien Luce – sous-dossier – Bibliothèque de l’INHA, collections Jacques Doucet (Paris).

2. Autographes 180, 31 – Angrand, Charles : 181 LAS à Maximilien Luce – sous-dossier – Bibliothèque de l’INHA, collection Jacques Doucet (Paris).

Soit un total de 238 courriers.

Le différentiel négatif de la Correspondance publiée par rapport au fonds de l’INHA se monte donc à 28. 28 lettres d’Angrand sont à ce jour inédites. Pourquoi ? Et que disent-elles ?

Tableau synoptique avec commentaires critiques -

Numéroau fondsde l’INHADate indiquée dans la Correspondance publiée, paginationCommentaires
57 (180,30) Inédite À partir de 1919 (Signac, Dubosc,Brozic, Minet, Louvrier).
1 (180,31) Lundi 27 mai 1912 (p.239) Oubli d’un mot.
2 Janvier 1911 (p.222) Il s’agit du samedi 28 janvier 1911,puisqu’il est question dans la lettredu 25 janvier. Oubli d’une ligne, 2fois un mot pour un autre[impressionniste pour impressionnant],1 faute de temps, 1 faute de genre.
3 Juin/juillet 1912 (p.240) Oubli d’une ligne et de 2 mots.
4 Dimanche 2 juin 1912 (p.240)
5 Mi-août 1912 (p.244) Date erronée, plutôt fin septembredébut octobre puisque le courrier faitréférence à un article paru le 21septembre 1912 intitulé « Delattreet l’École de Rouen » (Comoedia)dans lequel Angrand n’est pas cité…Oubli d’un pronom, 1 mot en trop.
6 1913 (p.253) 1 mot pour un autre.
7 Inédite 1 seul feuillet, lettrevraisemblablement incomplète(absence de formule d’entame).
8 25 juin 1913 (p.252) 1 ponctuation forte non suivie.
9 Novembre 1912 (p.246) 2 mots omis.
10 Samedi 21 septembre 1912 (p.245) Oubli 1 pronom de rappel, 1 lignemanquante, omission d’un préfixe,1 mot pour un autre.
11 Janvier/février 1913 (p.246) Oubli d’une ligne, ommission de 2mots, 2 mots pour 2 autres,suppression d’1 paragraphe capitalsur Degas.
12 Fin février 1913 (p.247) Erreur de genre sur adjectif,ponctuation non suivie, 1 mot pourun autre, omission d’1 ligne et demie.
13 Mi-mai 1913 (p.250) 1 faute d’accent, suppression d’untiret.
14 Mi-mai 1913 (p.250) Figure avant la précédente (n°13)dans la Correspondance publiéealors qu’elle lui est postérieure.Oubli d’un mot.
15 Début août 1912 (p.244)
16 Jeudi 2 avril 1903 (p.148) 1 mot pour 1 autre. Oubli d’undémonstratif.
17 Mai 1904 (p.161) Soulignement manquant. Omissiond’une page entière par laquelleAngrand marque son désir des’éloigner de la contrainte imposéepar Seurat (Signac à Venise, Tintoret,Titien).
18 Samedi 21 juillet 1912 (p.245) Erreur de temps, 1 mot pour 1autre.
19 Début avril 1913 (p.248) Mardi 1er avril 1913, pour être exact.1 ponctuation manquante.
20 Lundi 27 mars 1899 (p.109) 2 fois 1 mot pour 1 autre.
21 Mars/avril 1903 (p.147) 2 fois 1 mot pour 1 autre (dont ‘litho’pour ‘photo’), 1 soulignement nonrendu.
22 Octobre 1909 (p.203)
23 Octobre 1909 (p.203)
24 Novembre 1908 (p.191)
25 Décembre 1908 (p.191) 2 fois 1 mot pour 1 autre.

(À suivre…)

Jean-Baptiste Kiya


Kanalreunion.com