Café Péi

Histoire du ti train

L’école de la nuit (8)

Jean-Baptiste Kiya / 9 septembre 2014

JPEG - 34.9 ko

L’histoire du Ti-train lontan est liée au creusement du port de la Pointe des Galets.
La liaison Saint-Denis La Possession fut un événement : la montagne attaquée sur 80 points à la fois est vaincue. Inauguré en 1881, l’ouvrage représentait le 3ème tunnel en importance du monde, totalisant 10 km et demi en 4 tronçons. Des artificiers piémontais, habitués à travailler dans les Alpes, avaient été recrutés pour son percement.

Les travaux ont fait des tués parmi les ouvriers, ce que taira la Compagnie.
Une fois réalisée, la traversée du tunnel n’était pas une partie de plaisir pour les passagers : il fallait se protéger des escarbilles, les éclats du charbon ardent, et des salissures de la suie.

Le port et le chemin de fer ont ouvert pleinement La Réunion à l’économie de marché. Le Ti Train fit passer le délai de transport Saint-Denis Saint-Pierre de 2 jours à une demi-journée. Avant d’être un transport de passagers, ce fut d’abord un transport de la canne. Il est resté néanmoins peu rapide et demeuré, compte tenu de l’étroitesse de l’écartement des rails, inconfortable.

Concurrencé par la voiture, l’autorail s’est arrêté de fonctionner en 1976, avec l’ouverture de la « route en corniche ». Pourtant tout le paysage du littoral de La Réunion, depuis Saint-Pierre jusqu’à Saint-Benoît, en 80 années de fonctionnement, a été profondément bouleversé par ses allées et venues, il dessine à présent l’ombre allongée du passé.


Kanalreunion.com