Chronique de Jean-Paul Ciret

A propos de « Droits de l’Homme », des indignations bien sélectives !

Jean-Paul Ciret / 31 août 2017

JPEG - 52.2 ko
Salah Hamouri.

Paul Vergès nous disait souvent qu’en matière de solidarité internationale, il fallait savoir marcher sur ses deux jambes : d’une part, en faisant connaître et dénoncer les atteintes aux droits humains, sans tabou et partout où elles se produisent ; d’autre part, en agissant dans son propre pays pour faire en sorte d’établir un rapport de force solide, en renforçant soi-même son ancrage dans la société, en faveur de la solidarité internationale des peuples en lutte. Tâche singulièrement difficile dans ses deux aspects, où l’on ne manquera pas de nous attendre au tournant !…

Dans l’immédiat, pour tous ceux qui se préoccupent de ces questions, un constat aveuglant s’impose : c’est le silence assourdissant des donneurs de leçons professionnels, branchés en permanence sur certaines fréquences et totalement sourds aux appels provenant d’autres horizons.

Ainsi en va-t-il de l’arrestation par l’armée israélienne de Salah Hamouri, citoyen franco-palestinien, il y a une semaine, et placé en détention administrative pour 6 mois, sans motif, sans explication ni contact avec son avocat et les siens. Pour bien comprendre la gravité et le caractère inacceptable d’une telle initiative, il faut savoir que cette pratique, totalement arbitraire et pouvant être reconduite indéfiniment et sans justification, concerne déjà de nombreux prisonniers politiques Palestiniens et remonte à l’époque du mandat britannique sur la Palestine, avant la création de l’État israélien en Mai I948, donc au temps de la colonisation européenne ! C’est tout dire !..

Face à cet arbitraire total, l’Association France Palestine Solidarité a saisi, ainsi que plusieurs élus du PCF [1] [2], les autorités françaises qui, jusqu’à maintenant, n’ont pas encore réagi. Quant aux médias de l’audiovisuel, et public en particulier, ce serait aimable de me démentir en m’indiquant où et quand ils en ont parlé. Il est vrai que ’ Jupiter ’ et Netanyahou sont désormais grands amis !

Nul doute qu’en écrivant cela, je vais me faire taxer d’antisémitisme, mais alors c’est le moment de reprendre et de bien relire son manuel d’Histoire !

Jean-Paul Ciret

[1Mais aussi EELV, le NPA, la LDH, l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP).

[2Cf aussi L’HUMANITE du 28 août.