Di sak na pou di

2.000 enfants privés de vélo, c’est choquant

Témoignages.re / 25 mai 2011

À l’annonce de l’annulation du "P’tit tour à vélo" prévu cette semaine par l’USEP (Union sportive de l’enseignement primaire) pour 2.000 marmay de CM1 et de CM2 de toute l’île, j’ai été littéralement choqué.

Il ne m’appartient pas d’enquêter ni de chercher des responsabilités. Cependant, en qualité d’ancien enseignant d’éducation physique et sportive, d’ancien technicien sportif de profession et en tant que militant sportif depuis plus de 35 ans, je me pose plusieurs questions :

• Comment cette annulation a-t-elle pu se produire, alors que cette manifestation, qui concerne 2.000 enfants, des dizaines d’enseignants, des centaines de parents et de bénévoles, des dizaines de localités est organisée depuis 14 ans sans incident ?

• Comment cela est-il possible alors que, pour œuvrer régulièrement avec les services préfectoraux, j’affirme que ceux-ci sont devenus des partenaires compétents et précieux des activités du cyclisme ?

• Que répondra-t-on aux enfants avides de se déplacer sur cette machine merveilleuse, curieux de l’effort physique, de la vie en équipe et de l’initiation à la sécurité routière ?

• Combien d’énergie gaspillée ! Quelle déception ! Seule l’équipe de l’estimable délégué départemental de l’USEP pourra les mesurer.

Philippe de Cotte

Président du Comité réunionnais de promotion du vélo


Kanalreunion.com