Di sak na pou di

2011 : La forêt publique abandonnée !

Témoignages.re / 24 juin 2011

Un nouveau rapport élaboré par des inspecteurs généraux mandatés par les ministres de l’Agriculture et de l’Ecologie réaffirme l’ambition initiale du gouvernement : privatiser l’Office national des Forêts et abandonner la forêt publique.

Ce document, maintenu secret, qui doit servir de base de réflexion au prochain contrat de plan entre l’État et l’ONF, le SNUPFEN Solidaires se l’est procuré.
 Dans ce rapport, c’est toute la gestion forestière ainsi que l’histoire de la foresterie "à la française" qui sont remises en cause.
 L’Office national des Forêts doit subir la mue qui l’amènera vers la privatisation.

Nous condamnons fermement ce double langage qui consiste à faire croire que l’État se préoccupe de la gestion de ses forêts publiques, tout en mettant en place les outils pour la supprimer. Déjà, dès les fuites sur la note confidentielle du Trésor, les ministres de tutelle étaient montés au créneau pour assurer, la main sur le cœur, que ce premier rapport était mort né.

Le cynisme est de mise quand ce genre de décisions à répétition sont manigancées lors de l’Année internationale de la Forêt.

Les forestiers du SNUPFEN Solidaires vont lancer une grande campagne pour sauver la forêt publique. Les usagers, les citoyens doivent prendre conscience des dangers qui menacent leur forêt !


"Quelle forêt pour nos enfants ?".

SNUPFEN Solidaires


Kanalreunion.com