Di sak na pou di

28 mars 1967 à Saint-Leu : C’est le plus MEURTRIER accident de la route de la Réunion ! ...« 29 morts dont 8 collégiens, 31 blessés… »

Courrier des lecteurs de Témoignages / 15 décembre 2014

Nous oublions très vite !!! L’histoire…notre histoire !!! Médias locaux et nationaux, institutions, tous et tous, chacun y va au son de son violon en parlant de l’accident mortel du Moufia comme étant « le plus meurtrier que notre île ait connu » ! Bien sûr cette tragédie emportant nos jeunes est affligeante.

Mes condoléances aux familles endeuillées dans cette tragédie du Moufia où 5 jeunes ont trouvé la mort ce 10/11 décembre 2014. Je m’associe à leur douleur et qu’elles trouvent ici toute ma solidarité…

Ceci étant, Informer en sensibilisant par des faits « historiques » ne doit pas être traité à la légère !
Exemples de contenus publiés ci-après :

http://www.le-pays.fr/page-6/france-monde/actualites/a-la-une/national/2014/12/11/pietons-fauches-a-la-reunion-un-blesse-decede-le-bilan-passe-a-5-morts_11255894.html
…« C’est le premier accident de cette ampleur à la Réunion avec autant de tués", a déploré le préfet, soulignant un "drame humain"…. »

http://www.leparisien.fr/faits-divers/accident-a-la-reunion-la-vitesse-en-cause-dans-la-mort-des-5-etudiants-12-12-2014-4368661.php
… « C’est l’accident de la route le plus meurtrier de l’histoire à La Réunion… »

http://www.info2424.info/index.php/television/tous-les-jt-de-rfo/jt-tv-rfo-reunion
… « L’accident du Moufia est l’un des plus meurtriers survenus à La Réunion… Dans le décompte morbide des accidents de la route ayant provoqué le plus grand nombre de morts, la tragédie du Moufia est inclassable… »

Je tiens à rappeler, que l’accident de la route de la Réunion le plus meurtrier - 29 morts dont 8 collégiens, 31 blessés - ce fut le 28 mars 1967 à Saint-Leu, lieu-dit ravine des poux où le bus de la ligne Trois-Bassins/Saint-Pierre qui, comme chaque matin, transportait également les scolaires fréquentant les établissements scolaires de Piton Saint-Leu, faisait une sortie de route et dévalait la pente sur plus de 35 m de profondeur. .. 
« Le spectacle était horrible. Parmi les personnes décédées, certaines étaient écrasées, d’autres écartelées. En 1967, les moyens de secours étaient obsolètes et les pompiers pas toujours très bien formés. Il n’y avait pas de brancards non plus. Depuis la route, les riverains lançaient des sacs « gonis ». Ils ont servi à envelopper les victimes qu’on remontait les unes après les autres avec des cordes aux flancs des ravins… Le véhicule de secours communal de l’époque n’avait rien de confortable. Il y avait un morceau de planche à la place du siège. ..N’en parlons pas de cellule psychologique … »(paroles du garde champêtre)…
J’en suis moi-même une rescapée de cet accident… voir sur le lien ci—après la commémoration des 40 ans de l’accident. http://www.temoignages.re/culture/hommage/des-victimes-de-l-accident-de-la-route-du-28-mars-1967,21220.html

Mais qu’ont fait les autorités depuis ? Pourquoi toujours autant de tués sur nos routes ? La route ne devrait pas tuer ! Les voitures ne devraient pas tuer !

Simone YEE CHONG TCHI KAN
Responsable comité « Les victimes de l’accident du 28 mars 1967 »


Kanalreunion.com