Di sak na pou di

300 milliards et une infernale complexité financière locale et internationale

Témoignages.re / 19 mars 2015

L’homme a inventé des milliers de mécanismes démocratiques, financiers, politiques, etc. mais l’on s’y perd. Un pays civilisé, donc organisé, dispose d’une phénoménale capacité de mobiliser des moyens financiers importants pour bâtir, construire un avenir meilleur.

Mais qu’en est-il au juste ? On a de plus en plus l’impression que cette complexité ne profite pas au plus grand nombre, concerne peu l’intérêt général, mais est exploitée, récupérée par une minorité d’initiés. A l’heure de choix politiques, merci, Messieurs les journalistes, de nous éclairer. Et si vous nous expliquiez les raisons pour lesquelles notre député européen Younous Omarjee est obligé de rappeler à notre président de région et à notre ministre que 300 milliards d’euros sont disponibles pour des investissements structurels (Fonds Européens d’Investissements Stratégiques) ?

Et si vous nous expliquiez pourquoi l’inauguration de la Banque Centrale Européenne fait tant de vagues ? Et si vous nous expliquiez aussi pourquoi, malgré la baisse du prix du pétrole, l’OCDE se plaint d’une très faible inflation en Europe et de la surchauffe financière, partout dans le Monde ? Je vous avoue que nous avons du mal à comprendre. On peut même se demander si nos chers médias ne se contentent pas de reproduire les communiqués divers et variés de ces institutions, sans analyses et sans réflexions.
 
François Maugis
Ex animateur régional en qualité industrielle

Président de l’association Energie Environnement
Référent développement durable et agenda 21 pour les projets territoriaux
Membre du Conseil économique, social et culturel du Parc national de la Réunion


Kanalreunion.com