Di sak na pou di

A Saint-André, des élus au parfum…

Témoignages.re / 24 mai 2013

Tous les Réunionnais ont pu voir à la télévision les images peu ragoutantes du quotidien vécu par les habitants du chemin de l’Etang à Cambuston, du fait du dysfonctionnement du réseau d’assainissement, alors qu’une station d’épuration flambant neuf a été récemment inaugurée avec tambours et trompettes par la municipalité PLR d’Eric Fruteau. Dommage, quelque part, que la télé ne puisse retransmettre les odeurs, car de la sorte, le réalisme du reportage aurait pu être plus parfumé. Dommage aussi que le journaliste n’ait pas songé une petite rallonge en interrogeant devant toute La Réunion prise à témoin l’adjointe conseillère générale de Cambuston, Mme Caniguy.

Si l’on en juge par ses propos rapportés dans la presse, chaque Réunionnais aurait pu constater avec quel mépris, quelle arrogance elle considère la population du chemin de l’Etang, dont elle est pourtant l’élue, une population ni plus ni moins accusée de se plaindre de mauvaises odeurs chaque fois à la veille d’élections ! Et en rejetant la responsabilité de la commune dont la gestion des eaux usées ne ressortirait pas de sa compétence !

Voire… Si effectivement cette tâche revient à l’entreprise concessionnaire, en l’occurrence la CISE, c’est à la collectivité de prévoir le renouvellement et la modernisation des infrastructures, et l’avenir proche nous dira si le budget de 3 millions d’euros annoncé pour fiancer un chantier de rénovation du réseau d’assainissement sera effectivement mis en œuvre… à la veille des élections !

Si l’on ajoute à cela la grève à la SEPUR qui dure depuis une semaine et entraine l’amoncellement des ordures non ramassées, c’est une Fête des Mères bien peu odorante que se préparent les Saint-Andréennes et Saint-Andréens, surtout celles et ceux du chemin de L’Etang. Le meilleur et le plus beau cadeau que les vertueux élus saint-andréens pourraient offrir aux mamans saint-andréennes serait de se démener et de tout faire pour mettre fin aux nuisances nauséabondes du chemin de l’Etang à Cambuston et de peser sur la Direction de le SEPUR pour qu’elle fasse droit aux justes revendications de ses travailleurs et mettre ainsi un terme à leur grève plus que légitime. Cela, ce serait un vrai et significatif cadeau, beaucoup plus qu’une carte aux mamans… même pas parfumée !

Paul Dennemont

Saint-André


Kanalreunion.com