Di sak na pou di

“Adyé”

Hommage

Témoignages.re / 12 avril 2010

Le berger des bâtisseurs des cultes, des rites et des traditions humaines a rappelé à ses côtés son Fidèle serviteur Adrien Ponapin, l’emblématique prête du temple de Colosse à Saint-André. Celui qui fut le transmetteur des valeurs hindouistes pendant cinq décennies à La Réunion s’en est allé rejoindre la grande tribu des serviteurs immortels. Sa mission de « guide » des valeurs culturelles et cultuelles auprès de l’homme réunionnais s’est achevée récemment. La communauté tamoule, notamment les fidèles du temple sont aujourd’hui orphelins d’une grandeur spirituelle. Respecter pour sa rigueur, Adrien Ponapin demeurait un des éléments fédérateurs d’une religion millénaire originaire de l’Inde ; un des berceaux identitaires de l’humanité.
Sa mission de « guide » autour des valeurs culturelles pour deux générations de Réunionnais s’étend aujourd’hui à une autre dimension inexplorée par l’Homme : celle de l’ancestralité. Adrien Ponapin nous a confié un patrimoine immatériel précieux transporté par ses aînés aux premières heures de l’engagisme.
Il nous a fait également don d’une croyance spirituelle basée sur la force de croire en l’Homme.
Alors gramoun dans l’accomplissement de ton dernier pèlerinage avant de rejoindre l’éternel trône de ancestralité, le peuple réunionnais te remercie pour ta générosité spirituelle.
Le CRAN Réunion se joint à la Fédération Tamoule de La Réunion et à la famille pour rendre hommage à Monsieur Adrien Ponapin.
Adyé Gramoun, mersi pou sat ou la fé pou zanfan La Rényon.

Le président du CRAN,
Érick Murin


Kanalreunion.com