Di sak na pou di

« Arrêter le projet serait de la cécité »

Témoignages.re / 7 avril 2010

Voici un message de soutien à la MCUR du professeur Ahmed Djebbar, spécialiste des Sciences arabes.

Bonjour à tous,
En dehors de la pétition que j’ai signée, je ne me suis pas manifesté parce que j’étais, depuis trois semaines, loin de Paris et souvent sans Internet.
Je m’associe bien évidemment aux protestations de tous les collègues signataires de la pétition en ajoutant mon propre témoignage, après ma dernière visite à la MCUR, fin 2009 : Il est insensé d’arrêter un projet dans lequel toute une équipe (secondée par des spécialistes qui n’ont travaillé que dans l’intérêt de tous les Réunionnais, de leur modèle de convivialité et du renforcement des liens entre ces habitants et le monde) préparait, patiemment, mais avec enthousiasme et rigueur, la concrétisation d’une idée généreuse. J’ai observé cet enthousiasme et pu évaluer le travail déjà effectué, tant sur le plan quantitatif et qualitatif. Et c’est ce qui me fait dire qu’arrêter le projet serait de la cécité, tout simplement.
Je suis à des milliers de kilomètres de l’Ile de La Réunion, je n’y ai aucun intérêt personnel, mais j’y ai vu, en l’espace de quelques jours, et à travers le projet de la MCUR et les premiers pas de sa concrétisation, les signes d’une œuvre commune qui honorerait les décideurs de l’Ile, quelles que soient leurs sensibilités, et qui serait un exemple pour ce que nous avons rêvé de faire en Méditerranée.
Avec mes salutations amicales.

Prof. Ahmed Djebbar


Kanalreunion.com