Di sak na pou di

Attentat médiatique

Courrier des lecteurs de Témoignages / 20 novembre 2015

Je suivais avec attention les journaux locaux télévisés de ce samedi 14 novembre suite aux attentats de Paris. Quelle n’a pas été ma surprise de voir sur l’une des chaînes locales, tous les représentants politiques locaux invités à s’exprimer à l’exception de ceux du PCR. J’ai vu plusieurs représentants de la droite, du PS et du Progrès, ainsi que ceux du PLR et du LPA, mais pas du PCR ? J’ai même vu un Virapoullé, invité du plateau TV, nous annoncer comme un scoop : “il y a des foyers jihadistes à La Réunion”.

Je me suis alors dit : c’est un véritable attentat contre le PCR. Ils ont entrepris de faire disparaître le seul Parti, vraiment Réunionnais, qui résiste aux pouvoirs des Partis parisiens. L’ostracisme dont le PCR, ses dirigeants et ses militants font trop souvent l’objet est insupportable. Pourtant je devrais être habituée puisque, jusqu’en 1981, le PCR n’avait pas droit de citer sur les médias officiels. Et, je me rappelle de cette image, dans les années 80, j’étais encore enfant, de Paul Vergès, député, qui avait osé quitter le plateau télé de RFO au beau milieu d’une émission pour protester contre le fait que les journalistes du JIR et du Quotidien étaient invités et pas ceux de Témoignages. C’était courageux de la part d’un responsable politique qui n’avait justement que rarement l’occasion d’être à la télé. A l’époque l’impact des télés n’étaient pas aussi important qu’aujourd’hui où certaines personnalités ont quasiment élu domicile à l’écran. Et, ne parlons pas du contenu !

Pour quelle raison certains médias rabaissent le niveau des sujets à présenter aux Réunionnais ? N’est-ce pas là un autre type d’attentat contre une population ?
Un exemple à méditer. La COP 21 doit se tenir malgré la situation tendue. Pourquoi Paul Vergès n’est jamais invité et interrogé à ce sujet alors qu’il fait honneur aux Réunionnais de présider, depuis 14 ans, l’Onerc (l’observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique), et qu’il y sera certainement ? En tant qu’acteur politique engagé, il peut expliquer à ses compatriotes les enjeux de la COP21, et pourquoi il faut maintenir la Conférence. Mais, cela dépend de qui, de quoi ? A quand la fin de cette discrimination médiatique contre le PCR ? Aurait-il eu le même traitement s’il n’était pas communiste et Réunionnais convaincu ?

Julie Pontalba


Kanalreunion.com