Di sak na pou di

Au sujet d’une tradition

Témoignages.re / 18 octobre 2010

Depuis quelques semaines une pleine dernière page des quotidiens : « Charrette est le rhum préféré des Réunionnais ». Y a-t-il vraiment de quoi se vanter ? Ne devrait-on pas plutôt écrire « l’ennemi préféré des Réunionnais » ? En effet, que de coups de volants mortels, que de coups de sabres, que de divorces, que de crimes, le fameux breuvage n’a-t-il pas sur la conscience !
Et pourquoi réellement le Charrette est-il le rhum préféré des Réunionnais ? Sans doute pas pour ses qualités gustatives. Tout le monde sait que le rhum "agricole" (issu du sirop de canne) a des qualités organoleptiques bien supérieures au rhum de mélasse comme le Charrette. La seule raison de la préférence est qu’il est le moins cher, tout simplement !
La publicité continue : « Cet affectif s’inscrit dans une tradition transmise de génération en génération ». N’y a-t-il pas des traditions dont il vaudrait mieux se défaire ? N’y a-t-il pas d’autres manières de soulager la misère ? Ne devrait-on pas carrément interdire de publicité ces emprofiteurs ?
Le rhum Charrette, il n’y a qu’une bonne manière de l’utiliser : le mettre dans le réservoir à la place de l’essence !

Jean-Pierre Espéret


Kanalreunion.com