Di sak na pou di

Aux urnes citoyens !

Témoignages.re / 8 janvier 2014

Nous voilà en 2014.Une année qui s’annonce extrêmement difficile pour les Réunionnais. Mais élections obligent, elle sera marquée par deux rendez-vous électoraux importants : les municipales des 23 et 30 mars, et les européennes du 24 mai. Ces élections interviennent alors que, et personne ne peut le nier, les citoyens se désintéressent de plus en plus de la chose publique, et sont de ce fait de moins en moins nombreux, lors de chaque scrutin, à se rendre aux urnes, même si au cours des derniers jours de décembre, il a été constaté une petite affluence dans certaines mairies pour s’inscrire sur les listes électorales.

L’appétit sans limite du pouvoir qu’affichent certains ne nos élus, leur arrogance, les incessants reniements et trahisons afin de préserver leurs intérêts personnels et familiaux, les promesses non tenues, les affaires judiciaires, la pauvreté du débat politique, et le sentiment de la population d’être continuellement abandonnée… sont quelques unes des raisons, à mon sens, qui expliquent cette désaffection. D’ailleurs, n’entendons-nous pas quotidiennement autour de nous des propos désobligeants à l’égard de la classe politique, du genre : « Les élus sont tous les-mêmes ». « Ils ne pensent qu’à leurs indemnités, ils se foutent de nos problèmes » ou encore « On ne les voit qu’à la veille des élections ». Ignorer ce phénomène ou continuer à feindre de ne pas s’en apercevoir, ce serait une erreur. Peut-on encore y remédier ?
Au vu de ce qui se passe depuis quelques mois dans la plupart de nos communes, il faudrait espérer un miracle. En effet, ce ne sont certainement pas les numéros de cirque auxquels se livrent certains(es) candidats(es), les déclarations idiotes dans la presse, les tracts ridicules, inutiles, ou encore la récupération de tel ou tel évènement à des fins purement électoralistes…etc (comme celui de la disparition de Mandela) qui seraient de nature à inciter nos concitoyens à s’intéresser d’avantage à la vie politique locale. Et c’est dommage !

Ceci étant, loin de moi l’idée de mettre tous les politiques ou candidats dans le même panier. Car, il existe encore, et il en existera toujours, je pense, des élus intègres, des honnêtes militants, fidèles à leurs idéaux et aux convictions profondes. Et Il incombe aux électrices et électeurs, au moment voulu, de savoir faire le tri, en séparant les bons grains de l’ivraie.

 Paul Dennemont,
Saint-André
 


Kanalreunion.com