Di sak na pou di

Bruce Régent, le degré zéro du « journalisme » politique

RFO-Radio

Témoignages.re / 24 février 2010

Depuis quelques mois, la direction de RFO a confié à un certain Bruce Régent la responsabilité des interviews politiques dans les matinales de la radio. Les auditeurs du service public ne peuvent qu’être atterrés par la médiocrité des préoccupations de ce journaliste dont les questions oscillent systématiquement autour de considérations politiciennes de café de commerce. L’ignorance des problèmes fondamentaux de La Réunion de la part de ce jeune journaliste, qui a manifestement beaucoup à apprendre, ne peut excuser qu’il rabaisse le débat des régionales à un tel niveau et que ne soient jamais évoqué les problèmes qui intéressent les Réunionnais. L’émission d’hier a été à cet égard éloquente : alors que Bruce Régent avait comme invité un économiste reconnu, Philippe Jean-Pierre et qu’il aurait eu l’opportunité d’évoquer les questions de l’emploi, du développement économique, de l’aménagement du territoire, du coût de la vie, de l’autosuffisance alimentaire, de l’énergie etc…, le “polémiste” de RFO-Radio n’a posé que des questions de cuisines politiciennes ; Les opinions de Bruce Régent saute aux yeux de tous. Mais le problème n’est pas là, « nou lé sitelman habitué ek réflexe l’ORTF ! ». Le problème, c’est le niveau de médiocrité auquel il rabaisse le débat sur les ondes du service public. Et il le fait avec l’impudence et l’arrogance de l’ignorant impétueux qui confond pertinence et impertinence. La question mérite d’être posée : Bruce Régent fait tellement honte que l’on est conduit à se demander si que le service public de la radio subit-il le personnage ou est-ce un choix délibéré de descendre à ce niveau ?

Anselme Payet


Kanalreunion.com