Di sak na pou di

Christian Estrosi bientôt à La Réunion

Témoignages.re / 26 février 2010

Didier Robert annonce la venue de Christian Estrosi à La Réunion. D’une part, on espère que les frais de voyage vont être affectés sur le compte de campagne du député-maire du Tampon, d’autre part, on attend avec impatience la bourde qu’immanquablement le ministre va commettre.
Exemple : c’est lui qui voulait prendre une décision qui fasse que tout enfant né de parents en situation irrégulière ne puisse pas demander la nationalité française.
C’est également lui qui, quand il était secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, en 2007, s’était fourvoyé dans une fausse solution au moment des mouvements sur le coût des médicaments. En effet, il avait annoncé que le gouvernement allait décider d’une baisse significative d’au moins 5% du prix des médicaments. Lui, il était à Paris. Mais une autre ministre, elle, était à La Réunion : ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, qui avait du gérer tant bien que mal la colère des pharmaciens.
Plus récemment, ce même Christian Estrosi est déjà venu à La Réunion pour dynamiser la campagne européenne de Yolaine Costes. Il avait notamment été reçu par Michel Fontaine, Jean-Claude Lacouture, maire et conseiller général de l’Etang-Salé, Yolaine Costes, Cyrille Melchior, Dominique Fournel, Thierry Sam-Chit-Chong et Jean-Paul Virapoullé. On dit qu’il s’était un peu emmêlé les pinceaux pour savoir qui était qui.
Ce même Christian Estrosi a commis une bévue de taille, il y a quelques jours : en visite ministérielle en Saône et Loire, il a appelé à voter pour François Patriat, le candidat du Parti socialiste au Conseil régional de Bourgogne, alors que son candidat à lui, le candidat UMP, c’est François… Sauvadet.
Et hier, nouvelle bourde : Lu sur le site de “Libération” du 24 février 2010 : « Le ministre de l’Industrie Christian Estrosi s’est félicité du reclassement d’un "grand nombre" de salariés licenciés du sous-traitant automobile New Fabris dans une papeterie. Une annonce qui relève de la divination : le site en question n’existe pas encore. Et les premières embauches se feront en 2011 ».
A la lecture de ce palmarès, on peut se demander s’il va faire quelque chose pour les salariés de l’ARAST, ou s’il va s’adresser à Didier Robert en disant « mon cher Jean-Paul… ».
Réponse le samedi 06 mars, à Sainte-Marie.

Kora-ly Payet


Kanalreunion.com