Di sak na pou di

Claudy et Eric Fruteau : l’humiliation !

Témoignages.re / 27 mars 2014

Les résultats du premier tour des municipales à Saint-André sont sans appel : 11 365 voix pour JP Virapoullé, et seulement 5024 pour Claudy Fruteau qui représentait le maire Eric Fruteau sanctionné d’inégibilité par le conseil constitutionnel, soit 4 327 suffrages de moins qu’au 1er tour de mars 2008 (9 351 voix) et 8136 de moins qu’au 2e tour (13 150) alors qu’il y a 6 459 nouveaux inscrits. Une véritable et mémorable claque pour Eric Fruteau qui paie cher ses trahisons, son arrogance et son mépris envers le petit peuple, mais aussi la candidature imposée de son épouse , rejetée par la population. Une humiliante correction dont il se souviendra longtemps.

Reste qu’il s’agit là d’un véritable gâchis dont Eric Fruteau porte l’entière responsabilité. Et il y a de quoi s’indigner quand on pense à toutes ces décennies de luttes qu’il a fallu au PCR ,et à ses militants, pour arracher Saint-André, en mars 2008, des mains de JP Virapoullé, et pour en arriver là, aujourd’hui. Voilà où conduisent l’idiotie, la stupidité, conjuguées à la soif effrénée du pouvoir et l’ambition personnelle sans limite. Pauvre Eric ! J’ai presqu’envie d’avoir pitié de lui.

Aussi, voudrais-je lui souhaiter un excellent week-end, et lui dire bon retour au LEP, ce lundi, car il en aura bien besoin.
A très bientôt, mon cher Eric !

 Paul – Saint-André 


Kanalreunion.com