Di sak na pou di

Claudy Fruteau doit se retirer

Témoignages.re / 16 mars 2014

A quelques jours du premier tour des municipales à Saint-André, un sondage accréditerait un score honorable à JP Virapoullé. Cela m’étonne et je n’y crois pas. Cependant, si tel était le cas, Eric Fruteau porterait l’entière responsabilité.

En effet, la gestion clanique des affaires de la commune depuis mars 2008, les trahisons répétées du maire de Saint-André, son égocentrisme, son arrogance, le sentiment d’abandon ressenti par les citoyens de la commune et notamment des plus défavorisés, puis sa décision d’imposer son épouse Claudy comme tête de liste contre l’avis de plus des deux tiers des élus de sa majorité municipale, sont autant de raisons du profond mécontentement que l’on constate au sein de la population Saint-Andréenne et dont JP Virapoullé, pourtant largement désapprouvé par les électrices et électeurs en mars 2008, mais eu égard des moyens dont il dispose, a pu peut-être tirer profit.

Et cela ne suffit pas. Eric Fruteau persiste dans l’erreur. Pour preuve, le slogan « avec Eric, votez Claudy Fruteau » mettant en avant son couple , symbole de la familiocratie qu’il avait combattu, montre jusqu’où le futur ex-maire de Saint-André peut aller, ou plutôt descendre, pour tenter de s’accrocher au pouvoir et sauver les milliers d’euros d’indemnités qu’il empoche mensuellement grâce au PCR sans lequel, est-il besoin de rappeler, il n’existerait pas. Finalement, force est de constater qu’Eric Fruteau s’enfonce un peu plus chaque jour et crée lui-même les conditions de l’échec inévitable de son épouse.

Les efforts de Claudy Fruteau vantant le bilan de la mandature écoulée dont elle ne connait rien, la réalisation soudaine, à la veille des élections, de quelques mètres de trottoir, par ci, ou la pose d’une première pierre par là, n’y changeront rien. Les Saint-Andréennes et Saint-Andréens ne sont pas dupes. Une chose est sure, la candidature de l’épouse du maire est fortement critiquée et condamnée dans tous les coins de Saint-André. C’est la certitude d’une sévère sanction annoncée.

Devant cette constatation, ce gâchis causé par Eric Fruteau, et la menace d’un retour de JP Virapoullé, le plus large rassemblement autour de Joé Bédier est plus que jamais nécessaire. La dynamique constatée ces derniers jours est la preuve que Joé Bédier, et lui seul, peut barrer la route à JP Virapoullé. Il n’est donc pas trop tard pour Claudy Fruteau de reconnaitre que sa candidature est une erreur. Elle peut encore se retirer. Elle en sortira grandie.

Paul Dennemont
Saint-André



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Je suis du même avis qu’ont ne peut pas laisser une commune gagné dignement par des militant(es) communiste repartir dans la main de la droite .Il en ai de même pour St Paul gagné par des militant(es) quiont laissés des plumes dans les années 50-90, et qui aujourd’hui ne se retrouvent pas dans le parti de Mme Bello(plr) qui elle aussi a trahit notre parti

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Si comme je l ai toujours appris, TEMOIGNAGES est un journal démocrate, j’espère que mon commentaire paraitra.

    Voir cet écrit de Dennemont paraître et encenser le "score" de Virapoullé, me laisse dubitatif. Je veux bien entendre que la victoire de 2008 puisse être mis sur le compte des démocrates et progressistes de Saint André. Mais je veux aussi rappeler que ni Dennemont, ni Ciret n’ont participé à cette campage.
    Il faut que tout le monde sache, qu’aprés la mort de Laurent, il y a eu une élection municipale où notre camarade Minienpoullé a été nommé pour conduire la liste. Là, j’ai vu les 2 personnes que j’ai citées. Nous n’avons pas gagné. Le Parti a décidé que ce serait notre camarade Claude Hoarau qui viendrait sur Saint André. Il y a eu des élections municipales, 3 au moins en comptant celle où on a annulé l élection de Virapoullé, il y a eu les législatives que Claude a gagné, il y a eu des régionales où le parti a gagné, il y a eu une cantonales que Claude a gagné, il y a eu de nouvelles législatives que Claude a perdu devant Audifax. On peut demander à Claude, ces personnes ont complétement disparues de toutes les campagnes et pourtant ce sont des combats qui ont été menés avec et pour le PCR. En 2008, Eric Fruteau gagne la Mairie de Saint André, oui, avec les forces de progrés et le PCR, mais sans Dennemont et Ciret, qui ont été jusqu’à faire campagne contre le candidat accepté par le Parti à la Municipale et contre le candidat accepté par le parti à la cantonale Robert Nativel. Et ce ce Monsieur qui se pose aujourd’hui en défenseur du Parti ???
    Ainsi donc, si on perdait cette bataille, ce serait de la faute d’Eric Fruteau ??? Non Monsieur !!! depuis 2008, vous n’avez eu de cesse de critiquer l’action de la Municipalité. Il n’y a qu’à voir les nombreux écrits que vous avez fait paraitre tant sur Témoignages que sur d’autres médias et à cette époque, on ne pouvait reprocher à Fruteau l’épisode Bello. En fait, votre courrier plein de haine ne vient pas d’un désir de vous mettre en chevalier blanc du Parti, mais bien d’un problème personnel que vous auriez à régler. Vous seul en connaissez les raisons. Si le modérateur ne fait pas paraitre mon courrier, qu’il le fasse lire à nos dirigeants ce sera au moins une part de vérité qu’ils auront.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Au courageux "observateur" anonyme, je voudrais dire qu’il n’y a pire lâcheté consistant à se cacher derrière l’anonymat pour accuser les autres. Sans doute "le masqué" ignore qu’Eric Fruteau se trouvait encore dans les reins de son géniteur quand j’ai commencé à militer, et portait ses premières couches quand j’ai débuté à St-André. Par conséquent ,je n’ai aucune leçon à recevoir d’un lâche. je précise quand même, que j’ai participé à toutes les batailles, à St-André, selon mes possibilités. Mais celles de mars 2008, NON ! et j’en suis fier. Eric Fruteau avait trahi le PCR aux législatives de 2007 ! j’avais refusé de le rejoindre, et avais avisé mon Parti auquel je suis resté fidèle. l’Histoire me donne aujourd’hui raison. N’est-ce-pas ? La vérité fait mal. En tout cas, si seulement je devais avoir une toute petite part dans la disparition de la scène politique d’Eric Fruteau, et dans la défaite annoncée de Claudy , j’en serais le plus heureux du monde. Les traitres,il faut politiquement les écraser. Paul Dennemont

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com