Di sak na pou di

Combien va nous coûter "particitez.re" ?

Témoignages.re / 18 février 2010

La Mairie de Saint-Denis a lancé une vaste campagne médiatique sur les "conseils de secteur" mis en place… par obligation législative. Panneaux 3X4 dans les rues, flashs radio plusieurs fois par jour sur plusieurs radios, espaces publicitaires dans la presse écrite et probablement clips sur les télés (que je ne regarde jamais, désolé)… Tout cela a un coût pour nous, contribuables dionysiens. J’ai posé la question par écrit au Maire de Saint-Denis, mais, sauf erreur de ma part, aucune réponse n’a été donnée à ce jour. Quand on connaît les montants plus que consistants de ces messages de propagande municipale, il y a de quoi être inquiet. D’autant que la suite logique serait la mise à jour dynamique du fameux site internet www.particitez.re dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas dynamique du tout ! Et cet "entretien" d’un site va aussi coûter aux contribuables. Pour quel résultat ? Point n’est besoin d’être grand devin pour augurer de l’inéluctable enlisement de l’opération particitez.re. Depuis la grand messe du 5 février dont j’ai été privé, bien que conseiller de secteur, faute d’avoir été prévenu assez tôt, rien n’a changé sur le site internet. Une sorte de concurrence avec le site de la Mairie de Saint-Denis qui atteint des sommets de… vide cybernétique. Ainsi, ce 14 février, le site particitez.re affiche imperturbablement à la rubrique de l’assemblée du 5 février « Assemblée des conseils de secteurs, présentation de la charte et des enveloppes budgétaires. Prochainement, le détail de cette actualité ». Bravo pour la non information ! Y aura-t-il un compte rendu un jour ? Une réponse à ma question embarrassante sur le coût de particitez.re ? Quant aux diverses questions et propositions que j’ai déposées sur le site avec mon adresse mail, aucune réponse, même pas un accusé de réception ! Alors, Monsieur le Maire, les opérations de communication à votre gloire, ça suffit ! Les Dionysiens ne sont pas des demeurés : ils attendent bien autre chose que ces opérations de communication sarkoziennes. Un peu de respect et moins de silences méprisants seraient déjà un grand progrès de votre part… si, en prime, vous avez le courage de la transparence budgétaire, alors je suis prêt à vous applaudir. Chiche !

Charles Durand
Le Brûlé - Saint-Denis (La Réunion)


Kanalreunion.com