Di sak na pou di

Déclaration contradictoire du Président Sarkozy du dimanche 9 janvier 2011 en Guadeloupe

Témoignages.re / 8 février 2011

Dans son discours de vœux, le président Sarkozy a évoqué l’article 73 qui est dans la Constitution française. Concernant les 2 îles, Martinique, Guadeloupe chacune seraient regroupées en une même région département. Mais pour la Guadeloupe, les élus auraient une réunion de travail le 2 février par rapport à leur projet. En ce qui concerne La Réunion, le Président l’a “effleuré” seulement dans le discours pour évoquer 50 millions de francophones. C’est bizarre, ce chiffre qui concerne la zone océan Indien. Nous sommes en dessous de 25 millions d’habitants.

Il a énuméré la zone franche pour tout l’Outre-mer, mais la grosse catastrophe est le peu de moyens. Pour La Réunion le développement économique est au ralenti, il y a des chantiers qui demande des moyens politiques et financiers tels que la diversification de la culture de fruits. Nos élus doivent intervenir pour mettre en place la chambre froide à Gillot et la demande pour faire baisser le coût du fret, pour la prise en compte ses débouchés, ses créations d’emplois à La Réunion. Ces fruits sont très demandés sur le plan européen et en particulier en France. La Réunion en faisait trop ces dernières années, avec une croissance économique difficile et négative, cela ne pourra pas durer trop longtemps. Dans ce schéma de récession, voilà un président de la République qui annonce des mesures de pénurie devant les Français.

Et voilà le résultat, ce sont les riches qui s’en mettent plein les poches de l’argent de nos impôts et la valeur économique des entreprises, ce sont les actionnaires qui prennent tous les bénéfices de la valeur ajoutée de la richesse faite par tous les travailleurs. Sarkozy a évoqué cette situation, mais c’est toujours le contraire de ce qu’il a dit. Exemple : les 3 fois 33%=99%. 33% c’était la part des actionnaires, elle est passée à 36%, vus les rapports de fin d’année 2010.

La richesse des entreprises, qui la produit sinon les travailleurs ? Quelle est la part des salariés aujourd’hui ? Sarkozy a aboli tous les acquis sociaux. Il facilite la tâche du patron qui licencie même si l’entreprise fait des bénéfices par la force de travail des salariés. C’est ce dernier qui se trouve en dehors de l’entreprise. Sarkozy a annoncé dans son discours sur la politique d’Outre-mer que, désormais, ce sera le ministre de l’Outre-mer qui sera en charge sur la nomination à des postes à responsabilité, eh bien, c’est toujours la même politique qui continue. Par exemple, dans tous les postes nommés ou remplacés, ce sont des métropolitains qui sont nommés. Rien n’a changé. Niveau CGSS (Sécurité sociale), Préfecture de La Réunion, dans les trois fonctions publiques de l’Éducation nationale qui sont en train de supprimer des postes partout, dans les tribunaux, où sont les nomination de Réunionnais aux postes à responsabilité ?
Le changement du Procureur de la République qui se fait très souvent à La Réunion se fait au profit de qui ? Est-il là pour rendre une justice juste ?

Avec son audace, Sarkozy va renforcer le pouvoir du préfet. Il n’y a aucun respect concernant la loi de décentralisation, il veut tout casser, transformer la population française et l’Outre-mer, la réduire en miette politiquement et humainement. Par exemple, quand un pays est en absence de croissance, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas, et cela, pendant plusieurs années, quand les actionnaires des banques font un bénéfice de 100 milliards d’euros l’année 2010, il y a un problème. La France est en déficit de 156 milliards d’euros et distribue 172 milliards d’euros à 12% de Français les plus riches de France. Il y a quelque chose qui ne va pas.

Sous le gouvernement Raffarin, le Livret A était à 4% et il est descendu à 2,25% sur 4%. Moins 1,75%, puis il est descendu à 1,75% moins 4%=2,25% puis il passe au 1er janvier 2011 à 2% sur 4%=2%. Qui a hérité si ce n’est le gouvernement sous la houlette du ministre de l’Économie et les banques en faisant travailler cet argent du Livret A déposé par les Français. Voilà comment ce gouvernement libéral exploite les Français.

L’ensemble des travailleurs français a subi depuis des années la casse sociale dirigée par le gouvernement Sarkozy. L’interdiction d’augmenter les salaires de tous les secteurs et professions d’activité, en connivence avec le MEDEF français et l’Outre-mer. Voilà le traitement de ce pouvoir, et cela continue.

Sarkozy dit qu’il va faire une réforme de la fiscalité pour réduire les niches fiscales. Je ne crois pas à cette annonce étant donné le peu de temps qui reste pour son quinquennat. Ce sera toujours la tricherie de sa part, les Français vont subir sa politique qui consiste à donner aux plus riches.

En trompant les Français sur une réforme de la dépendance des personnes âgées. Selon la loi votée à l’Assemblée nationale concernant la maison de retraite et les personnes âgées et les garderies, il y a une liberté de ne pas respecter les critères fixés par la loi selon la valeur du point fixé par personne et par mois. À La Réunion, 18 points sont retirés tous les mois du calcul de chaque personne âgée, tout ça avec le consentement du gouvernement actuel.

Roger Alagama


Kanalreunion.com