Di sak na pou di

Démocratie et nouveau plan de circulation au Tampon

Témoignages.re / 21 juillet 2009

J’apprends avec stupéfaction par la presse qu’un bouleversement sans précédent de la circulation, au centre-ville du Tampon, aura lieu dans SEULEMENT dix jours. Après lecture des articles, je suis consterné par l’attitude de la Mairie sur ce projet. Des centaines de personnes vont être touchées dans leur qualité de vie, 24/24h et 7/7j, et ce, pour des années, par cette modification. Pourtant, la Mairie a préféré garder le "secret" !

En effet,

- Où est le "Tampon magazine" annonçant L’ETUDE d’un nouveau plan de circulation, présentant le FUTUR projet et indiquant les dates et lieux des réunions de concertation avec les riverains ?

- Où sont les études de déplacement des véhicules afin de comprendre d’où vient la saturation du centre-ville ?

- Où est le "Tampon magazine" présentant TOUTES les solutions envisageables et les simulations montrant que le nouveau plan de circulation est la meilleure réponse aux contraintes actuelles et futures ?

- Comment s’articule ce plan avec la valse des sens uniques lors de Florilèges ?

- Plus grave, où sont les discussions et la délibération du Conseil municipal au sujet de ce nouveau plan ?

Monsieur le Maire prône à longueur de temps la « démocratie participative » dans sa commune. Est-ce cela sa conception de la concertation ?
Tout le monde est d’accord pour chercher une solution aux embouteillages. Les Tamponnais sont des gens intelligents. Une phase de concertation PREALABLE tenant compte de toutes leurs idées aurait certainement permis aux habitants du centre-ville d’accepter quelques contraintes supplémentaires pour le bien de tous. Le Maire aurait ainsi montré son souci de satisfaire ses administrés et en serait sorti grandi aux yeux de tous.
Au lieu de cela, le Maire a choisi le secret et la manière forte !
Ce projet vaut mieux que cela - Les Tamponnais valent mieux que cela !
S’il reste une parcelle de « démocratie participative citoyenne » à la Mairie du Tampon, il faudrait suspendre ce projet précipité et engager la concertation. Ainsi on pourrait faire ressortir le meilleur du projet actuel en éliminant les parties les plus nocives pour la qualité de vie des riverains.

M. Bonazzi – Un riverain "démocratiquement déçu"


Kanalreunion.com