Di sak na pou di

Départementales : ça vole très bas à Saint-André !

Témoignages.re / 15 mars 2015

« Monmon papa lé la ! Mister cravate ! Fantômas ! Si zot la pas peur réponde à moin !… »..etc. Ces qualificatifs et propos peu aimables échangés entre certains candidats du canton 5 de Saint-André, attestent le niveau auquel ces derniers placent le débat politique. Ca vole très bas. Très, très bas. Pitié ! Pitié !

Outre ces invectives, ces gens, tous élus se sentent le besoin constant de s’accuser mutuellement, de se chamailler sur la gestion municipale passée ou présente de Saint-André, laquelle n’a strictement rien à voir avec les départementales. Sans compter les numéros de cirque et les leçons de vertu. À croire qu’ils ont tous une cervelle de colibri ! Les électrices et électeurs n’y comprennent plus rien !

Manifestement, les soucis premiers de ces candidats, ne sont pas la population dans le besoin, dans la détresse, mais bien les municipales de 2020 ! C’est peut-être ça, le nouveau modèle militant ! Quoi qu’il en soit, Il n’est pas certain que ce genre de spectacle soit de nature à inciter les gens du canton à aller voter en masse ce dimanche. Et ce serait dommage.

Dieu merci, d’autres candidats se sont refusés à participer à cette bataille de chiffonniers et se sont efforcés du mieux qu’ils pouvaient, au cours de cette campagne, d’éclairer les électrices et électeurs sur l’enjeu réel du scrutin du 22 mars, les champs de compétence du futur conseil départemental, et les solutions crédibles qu’ils proposent face à la situation gravissime de la Réunion
Les seuls juges, au final, étant bien entendu les électrices et électeurs. Vivement dimanche !

Paul Dennemont
Saint-André


Kanalreunion.com