Di sak na pou di

Des familles... pour la vie !

Groupe de Dialogue inter-religieux de La Réunion

Témoignages.re / 11 octobre 2010

Le Groupe de dialogue inter-religieux a été partenaire de l’organisation de la Fête des familles qui s’est tenue hier à Sainte-Marie. À cette occasion, il a rédigé une Charte de la Famille à lire ci-après.

Qu’y a-t-il d’aussi beau et d’aussi fragile qu’un tout petit enfant dont les yeux s’ouvrent à la vie ? Il ne peut se suffire à lui-même. Il a besoin des autres pour vivre, pour trouver son autonomie, développer ses talents, devenir adulte et gagner sa vie par l’exercice progressif de sa liberté et de sa responsabilité. Toute personne, toute famille qui prend à cœur la vie et l’éducation d’un enfant mérite respect et soutien.

L’enfant a surtout besoin d’être aimé pour aimer à son tour. Pour trouver son identité sexuée, se structurer psychologiquement, trouver son équilibre, avoir le maximum de chances de donner un sens à sa vie, l’enfant doit pouvoir grandir en sécurité. Il doit évoluer entre un homme et une femme, entre son père et sa mère, dans un réseau de relations où les adultes s’épaulent et se relaient pour faire réussir sa vie. Sa famille sera pour lui l’école de la vie où tous les membres apprennent à se reconnaître différents, à s’aimer dans les joies et dans les peines, à se respecter, à s’entraider. Cette première école de la vie est le berceau originel de la société. Telle est notre conviction.

C’est pourquoi, nous, membres du Groupe de dialogue-interreligieux de La Réunion
 :
• Nous portons notre contribution pour promouvoir et soutenir des familles stables où les enfants, les adolescents et les jeunes auront des repères solides, avec un père et une mère qui auront le souci de les éduquer à la vie, de les ouvrir sur la société et sur le monde, dans une parentalité responsable. L’aide des amis est souvent profitable à la mission éducative de chaque famille.

• Nous voulons vivre nos traditions religieuses respectives qui nous conduisent à respecter la vie et à la faire réussir au bénéfice de tous, du sein maternel jusqu’au trépas. Nul ne doit être exclu des bienfaits de la vie. Nos valeurs spirituelles et religieuses portent aussi des valeurs éthiques et sociales essentielles pour favoriser les solidarités, l’entraide et la construction ensemble d’une société juste et harmonieuse. Il est nécessaire de sortir de l’individualisme.

• Nous croyons que la réussite de la vie ne s’établit pas d’abord sur la réussite matérielle ou le standing de vie le plus élevé. Les valeurs d’attention aux autres, de générosité et d’effort, de relations interpersonnelles, familiales et sociales sont fondamentales. C’est toute la vie qui doit être imprégnée d’amour pour que notre société s’humanise par la puissance de l’amour. La convivialité se construit jour après jour. Cela commence dans nos propres familles.

• Nous sollicitons les pouvoirs publics, les pouvoirs économiques et les relais d’opinions afin qu’ils œuvrent au développement de familles, communautés d’amour et de solidarité, fondées sur l’amour d’un homme et d’une femme et de leurs enfants. Que les droits, les besoins fondamentaux et le bien-être de toutes les familles soient placés au premier plan des préoccupations. Il y va de l’avenir de nos enfants, de notre société réunionnaise et de l’Humanité.


Kanalreunion.com