Di sak na pou di

Droit de réponse de Reporters sans frontières

Témoignages.re / 23 mai 2006

Reporters sans frontières souhaite apporter un droit de réponse à l’article intitulé "Reporters sans frontières - Un positionnement partisan de plus en plus décrié" paru dans “Témoignages” du 16 mai 2006.
L’article de P. David affirme notamment que Reporters sans frontières refuse de soutenir le journaliste soudanais Sami Al-Haj, détenu sur la base américaine de Guantanamo, à Cuba. C’est un mensonge. Pour preuve, nous avons publié en février 2006 un rapport détaillé intitulé "Quand l’Amérique emprisonne des journalistes" consacré uniquement à quatre cas de journalistes irakiens détenus par l’armée américaine en Irak et au cas de Sami Al-Haj. Dans ce rapport (disponible en plusieurs langues sur notre site Internet à l’adresse http://www.rsf.org/article.php3?id_article=16430), nous demandons la libération immédiate du cameraman soudanais.
Ensuite, l’auteur de l’article paru dans Témoignages affirme que nous avons refusé de défendre Pedro Cayuqueo, un journaliste mapuche du Chili. C’est encore un mensonge. Nous avons rédigé un communiqué de presse pour demander sa libération (le communiqué est disponible à l’adresse http://www.rsf.org/article.php3?id_article=14086).
Enfin, “Témoignages” reprend une interview de Maxime Vivas publiée par le quotidien gratuit Métro en avril 2006. Nous avons publié un droit de réponse à l’issue de cet entretien qui comportait de nombreuses inexactitudes. “Métro” a publié ce droit de réponse le lendemain. Nous aurions aimé que “Témoignages” fasse état de ce droit de réponse.
N.D.R. Dont actes.


Kanalreunion.com