Di sak na pou di

Du foot et de la musique… beaucoup d’argent pour une simple inauguration !

Témoignages.re / 2 mai 2012

Pour l’inauguration du stade — pardon, pour l’inauguration de la réhabilitation du stade de Saint-Paul — les 25 et 26 mai prochains, la députée-maire a vu grand : un concert géant avec la chanteuse Amel Bent, le groupe Magic System, et pour donner une couleur réunionnaise, la députée-maire a programmé Kreolokoze et Simangavole.
Ces artistes se produiront sur le site d’Expobat. Certains n’hésitent pas à dire que ce sera « le concert événement de l’année avec un plateau de folie et des surprises de ouf !! ».
Un concert dont l’entrée est fixée à 25 euros.
Par ces temps de crise, 25 euros, ce n’est pas donné ! Une famille, les parents, deux enfants… et ce sont 100 euros qui vont être dépensés !
Pour le côté sportif, la députée-maire a invité Zinedine Zidane, et l’on parle aussi de Jackson Richardson. Plus des footballeurs « kréopolitains », autrement dit des Réunionnais jouant dans les clubs français ou européens.
Zidane est un habitué des inaugurations de stade : il était à celui de Grozny (capitale de la Tchétchénie).
Quant à ceux qui font dans le grandiloquent pour les inaugurations, Kiev, par exemple, a invité… Shakira ! La structure devrait voir au moins 5 matches de la Coupe d’Europe de foot. Pour l’anecdote, le président ukrainien a été hué lors de l’inauguration…
Il y a eu des exemples plus soft : le stade de France, en 1998, a été inauguré par un “simple” match. Il s’agissait d’un “France/Espagne”.
La réhabilitation du stade de Saint-Paul a coûté 5,4 millions d’euros, la Région y a participé à hauteur de 3,6 millions d’euros.
Qu’on inaugure un stade : d’accord. Mais tout de même, sachons raison garder. Faire un tel foin pour une réhabilitation de stade ! Inviter des « grands » artistes (et donner un ti 4 sous aux groupes réunionnais) est-ce bien judicieux ?
Mais il est vrai que lorsqu’on est en campagne électorale, on ne recule devant aucune organisation !
Vraiment dommage que la députée-maire se soit laissée entrainer dans cette histoire.
Le plus comique, c’est que parmi les phrases préférées de Mme Bello, il y a celle-ci : « Il est question d’argent public, et l’argent est rare, on ne peut pas laisser faire n’importe quoi ». C’était notamment pour une question d’emplois verts, avant les élections cantonales. La Mairie de Saint-Paul avait même envisagé « de porter plainte contre la Région pour clientélisme ».
Clientélisme ?

Mialy


Kanalreunion.com