Di sak na pou di

Du vert pour la COP 21

Courrier des lecteurs de Témoignages / 16 septembre 2015

Lors de sa présentation de la COP 21 (la conférence internationale pour lutter contre le réchauffement climatique prévue à Paris pendant la première semaine de décembre prochain), le président François Hollande a remplacé le tapis rouge traditionnel par un tapis vert. Je pense que ce geste symbolique est une invitation à un rassemblement derrière un seul objectif : sauver la planète, en dehors de toutes considérations politiciennes.

J’irai même plus loin, je pense que la couleur verte pourrait être un moyen très efficace utilisé sur toute la planète pour montrer aux chefs d’Etats qui seront réunis pour décider du sort de l’humanité, combien l’inquiétude et en même temps l’espérance sont grandes sur toute la terre.

En effet on pourrait imaginer que dans tous les pays du monde le drapeau national pourrait être accompagné d’un drapeau vert, pendant toute la durée de la conférence. On pourrait également imaginer que chaque demeure porte à ses fenêtres des fanions verts pendant la semaine du 29 novembre au 8 décembre prochains, et que le monde entier et surtout la France qui accueille la conférence se couvrent de vert pendant cette semaine.

On pourrait imaginer que partout dans le monde et particulièrement en France s’organise à l’occasion de cette conférence internationale des marches vertes pendant lesquelles les citoyens mobilisés pour la survie de la planète porteraient la couleur verte.

Comme le dit le Slogan de AVAZ : Pour sauver la planète il faut tout le monde, mais il faudrait aussi que tout le monde se rassemble derrière un seul étendard portant symboliquement la couleur verte. C’est probablement ce qu’a voulu nous dire le président François Hollande en remplaçant le tapis rouge par un tapis vert à l’occasion de sa présentation de la COP 21.

100 % d’énergie propre pour sauver la terre c’est l’objectif final, mais il faudra encore beaucoup de temps avant d’atteindre cet objectif. En attendant il faut aussi se battre pour que toutes les mesures soient prises pour la résorption des gaz à effet de serre générés par la combustion de combustibles qui les produisent qu’ils soient fossiles ou pas. Ces gaz peuvent être capturés et détruits ou stockés quand ils sont produits par des centrales à charbons, mais ce n’est pas toujours le cas il faudrait également développer les moyens créés par la nature elle-même pour consommer le CO2, c’est-à-dire augmenter la couverture végétale de la planète partout où c’est possible, gérer correctement les forêts, préserver à tout prix les insectes pollinisateurs sans lesquels les hommes sont condamnés à disparaitre.

Malheureusement il ne reste plus beaucoup de temps car avec la diminution des surfaces gelées qui renvoient hors de l’atmosphère une grande partie des rayons du soleil, la planète emmagasine chaque année un peu plus de chaleur, ce qui accélère non seulement la fonte des glaces, mais également le réchauffement du permafrost, cette immense étendue de terre gelée en bordure de l’océan arctique qui contient une grande quantité de matière dont le dégel va entrainer la décomposition et par voie de conséquence une grande production de CO2 et de méthane. Certains scientifiques estiment que la quantité de gaz à effet de serre qui serait dégagée par le dégel de tout le permafrost correspondrait à deux fois et demi la quantité de gaz à effet de serre existant déjà dans l’atmosphère.

C’est dire la gravité de la menace et l’urgence à l’éradiquer. Lutter contre le réchauffement de la planète c’est lutter sur deux fronts, celui de la production des gaz à effet de serre mais aussi sur celui de la résorption de ces gaz, ceux déjà existant et ceux que l’on va continuer de produire pendant toute la période de transition énergétique.

Joseph Luçay Maillot



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Je me rends compte que la terre n’a pas encore de drapeau officiel. Tous les pays de la terre en ont un mais pas la Terre . Certes il y a le drapeau de l’ONU qui regroupe presque tous les Etats de la planète , Mais ce n’est pas le drapeau de la terre entière .

    On pourrait combler cette lacune à l’occasion de la prochaine conférence internationale sur le réchauffement climatique . La lutte contre le réchauffement climatique concerne tous les pays , qu’ils participent ou pas . Pourquoi les organisateurs de cette conférence ne proposeraient -ils pas un drapeau qui serait déployé officiellement à coté du drapeau de tous les pays qui participeront à la conférence et qui serait peut être déployé par la suite par les pays absents de la conférence mais qui adhéreraient aux engagements qui seront pris par les participants .

    Ce rassemblement de tous les humains derrière un seul drapeau pourrait le geste fondateur de la future Confédération des Etats de la terre qui devra être créée un jour ou l’autre et en tout cas dans un avenir proche pour leur permettre de vivre en paix et d’avoir chacun une chance égale d’accéder au bonheur.

    Car la réponse aux grands défis auxquels devra répondre l’humanité :la maîtrise de la démographie , l’éradication de l’obscurantisme , de la pauvreté et de l’égoisme , l’institution d’un partage plus équitable des richesses , la sauvegarde de la justice en toutes circonstances ,la tolérance et le respect de toutes les cultures et de toutes les religions nécessitent la mobilisation et l’aide de tous , des plus petits aux plus grands .

    Toutes les nations de la terre se sont créées à partir d’ un rassemblement derrière un drapeau .Le drapeau de la terre pourrait être également la première pierre de ce gigantesque ouvrage que sera la construction de la nation Terrienne .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com