Di sak na pou di

Ecole Supérieure d’Art de La Réunion : le SDU-CLIAS-FSU veut rencontrer la Région

Témoignages.re / 7 mars 2014

Le fonctionnement de l’École Supérieure d’Art de La Réunion s’est nettement amélioré depuis le départ et le remplacement de son directeur, M. Thomas KOCEK.
Cependant tous les problèmes ne sont pas encore résolus, c’est pourquoi le personnel, les délégués SDU-CLIAS-FSU, les élèves de l’ESA Réunion lancent un appel de détresse à la Région afin de trouver rapidement ensemble une solution à une situation devenue intenable.

En effet, la Région considère encore l’ESA Réunion comme un centre de formation professionnelle (subventionnement associatif sur présentation des bilans et factures) alors que l’ESA est depuis le 1er janvier 2011 une école supérieure « publique », plus exactement un EPCC (Établissement Public de Coopération Culturelle) dont la Région est membre fondateur et siège au CA, au même titre que le FRAC par exemple.

Malheureusement, l’ESA Réunion est asphyxiée par les versements décalés de la participation régionale au titre du fonctionnement et de l’investissement. Les factures impayées s’accumulent, les fournisseurs ne nous font plus confiance, ce qui entraîne des problèmes de fournitures surtout pour les élèves et notamment ceux qui préparent les prochains diplômes.
Au mois de décembre la mutuelle n’avait pas été payée, ce qui a entraîné des problèmes pour le personnel. Les salaires eux-mêmes ont failli ne pas être versés, si la Région n’avait pas fait un virement exceptionnel juste avant les fêtes (et ce pour la deuxième année consécutive). Les achats de matériels (investissements) sont tous bloqués, faute de fonds de roulement.

À la Région nous sommes toujours gérés par la direction de la Formation Professionnelle alors que nous devrions être gérés par la direction de l’Enseignement Supérieur et la Recherche, ce qui permettrait de compter sur 70% de la participation régionale en début d’année. C’est cette situation que nous voulons faire changer, mais pour l’instant nous nous heurtons à un mur.
Au conseil d’administration les représentants de la Région ont jusqu’ici fait la sourde oreille malgré nos explications et malgré le témoignage du Payeur Public. C’est pourquoi nous demandons aujourd’hui à la Région de faire un effort pour faire évoluer les choses.

Si la situation ne changeait pas, nos missions d’enseignement seraient gravement mis en péril, et l’école ne pouvant plus fonctionner de cette manière, une action serait envisagée par l’ensemble du personnel et des élèves.

Ainsi, afin de parvenir rapidement aux changements nécessaires et dans le but de trouver les meilleures solutions possibles pour tous, nous demandons à être reçu par le Président de Région.

 Les délégués SDU-CLIAS-FSU de l’ESA Réunion 


Kanalreunion.com