Di sak na pou di

Édouard Glissant, un zarboutant nout kiltir

Témoignages.re / 12 février 2011

Le 3 février 2011, l’écrivain Édouard Glissant est décédé. Ce Poète, romancier, essayiste, auteur dramatique et penseur de la « créolisation », était un adepte des thèses de la négritude d’Aimé Césaire. Édouard Glissant voulait souligner l’importance de la diversité et de la spécificité des cultures dans un « tout-monde », un de ses concepts fait de partage, de respect et d’alliage des cultures.
En effet, les itinéraires de chaque groupe de personnes qui sont arrivées dans les pays d’outre-mer ont tracé le chemin de la créolisation : ils sont devenus Réunionnais, Martiniquais, Guadeloupéens...
Édouard Glissant fait partie de ces hommes qui ont défendu avec fierté la créolisation porteuse de richesses culturelles, cultuelles et linguistiques...
La créolisation est l’arbre coloré de chaque pays de l’outre-mer. Elle apporte toutes les couleurs de la diversité qui illuminent « le vivre ensemble » ou tous se retrouvent et partagent l’amour d’une histoire, d’une musique, d’une cuisine et des valeurs qu’ils considèrent comme communes à tous.
Il est étonnant que, lors de cette Année de l’outre-mer, la Région Réunion soit silencieuse alors qu’Édouard Glissant comme beaucoup d’autres « Zarboutant nout kiltir » s’est battu contre le système colonial et pour la dignité des peuples.

Aline Murin Hoarau, conseillère régionale


Kanalreunion.com