Di sak na pou di

Élus et syndicats “ronronnent” à Saint-Paul !

Publié sur CLICANOO.COM le 26 janvier 2010.

Témoignages.re / 30 janvier 2010

Voici un droit de réponse que la Mairie de Saint-Paul nous a fait parvenir suite à un courrier publié sur CLICANOO.COM le 26 janvier 2010.

Mardi soir en regardant la télé, je distingue dans la foule des manifestants notre députée-maire et son premier adjoint, syndicaliste CGTR bien connu avant d’être élu, descendre dans la rue, au mot d’ordre des syndicalistes et aussi les salariés de l’ARAST, défendre les travailleurs les plus pauvres, les droits syndicaux, stop à la précarité... etc. Même chose au moment de la grève du COSPAR pour les 100 euros et le pouvoir d’achat... Belles initiatives de la part de nos élus et surtout ces deux élus saint-paulois. Sauf que depuis l’arrivée de Mme Bello à la Mairie de Saint-Paul, les représentations syndicales sont aux abonnées absentes. Les instances ne fonctionnent plus, la commission paritaire locale ne s’est jamais réunie pour se prononcer sur des changements d’échelon, sur les avis pour des stagiaires ou de titularisations, sur les promotions suite au concours... Encore moins pour les 100 euros défendus par eux-mêmes et le COSPAR. Alors, pourquoi Mme Bello ne donne-t-elle pas l’exemple au lieu de critiquer les autres ? Avant de voir la paille dans l’œil du voisin, ne doit-elle pas regarder le poutre dans le sien ? Une question, que font les représentants syndicaux élus siégeant dans les diverses commissions ? Pourquoi leur silence ? Avant, sous l’ère de M. Bénard, cette commission se réunissait au moins deux à trois fois par an, et aujourd’hui, aucun depuis l’arrivée de Mme Bello. Pourtant, M. Jean-Marc Gamarus était bien un syndicaliste CGTR, qui défendait les droits des salariés de l’Éducation nationale et surtout les assistants d’éducation. Des droits syndicaux en disant “stop à la précarité” et aujourd’hui il la pratique. Belle exemple du syndicaliste Monsieur ! Continuez à ronronner, en mars, vous aurez un premier signal de votre politique sociale. Quant aux syndicats dans l’ensemble des collectivités (communes, Conseils général, régional et les intercommunalités), il est temps de faire appliquer nos droits syndicaux. Sinon gare aux prochaines élections.

Un lecteur fidèle


Droit de réponse

Voici un droit de réponse que la Mairie de Saint-Paul nous a fait parvenir suite à un courrier publié sur CLICANOO.COM le 26 janvier 2010.

« Suite au courrier d’un lecteur anonyme relatif à la gestion des ressources humaines à la commune de Saint-Paul, la Municipalité tient à apporter les rectificatifs suivants à ce qui relève, à l’évidence, de la pure désinformation malveillante. Depuis notre élection en mars 2008, notre Municipalité a rénové le dialogue social et la concertation avec les organismes syndicaux dans un cadre transparent où le débat et la discussion sont maîtres et éloignés des pressions politiques qui pouvaient exister par le passé. C’est ainsi que la dernière commission administrative paritaire s’est réunie pas plus tard que le 16 décembre dernier pour statuer, notamment, sur les propositions d’avancement d’échelon et de grade. Au-delà, il est aussi important de rappeler les mesures concrètes et efficaces mises en œuvre en à peine 20 mois de mandat en faveur du personnel communal et au nombre desquels on peut citer ici : mise en place, depuis novembre 2008, des chèques-déjeuner pour l’ensemble des agents non titulaires et des chèques-cadeaux pour les personnels des écoles, revalorisation du temps de travail et de la rémunération des personnels à temps partiel des écoles, titularisation des agents stagiaires à l’issue de leur stage, reprise de l’ancienneté des agents non titulaires, intégration en Contrat à durée indéterminée de plus de 130 agents. Tels sont les premiers résultats concrets d’une politique volontariste menée en faveur du personnel dans la concertation avec les représentants syndicaux. Lesquels représentants seront d’ailleurs bientôt bénéficiaires de locaux dont les travaux sont actuellement en cours. Alors, oui, peut-être que certains ont le sentiment qu’élus et syndicats ronronnent à Saint-Paul, mais il est pour nous signe de satisfaction de voir, enfin, avancer aussi rapidement, dans un dialogue constructif et apaisé, des dossiers qui n’avaient jamais pu voir le jour auparavant, en tous cas pas sous l’ère de l’ancienne Municipalité ».


Kanalreunion.com