Di sak na pou di

Emploi, logement, éducation : rêve réunionnais !

Témoignages.re / 24 mai 2011

Que peut-on retenir de la visite électorale de la ministre de l’Outre-mer ? A part une publicité sur les trois projets de la Région, dont peut-être qu’un seul verra le jour, on ne peut que constater que du mépris et de la démagogie.
La démolition des trois piliers du développement des Réunionnais est bien en route. Comme son mentor De Nasgi de Bocsa, beaucoup de paroles, mais peu d’action.
Le constat est flagrant :
La démolition de l’Éducation en supprimant des postes et des classes. Elle dit que depuis 20 ans, l’État augmente les moyens de l’Éducation nationale, et pour quel résultat ? Donc, en diminuant ces moyens, n’attendons pas de meilleurs résultats. De 110.000 illettrés, on passera à peut-être 400.000 illettrés.
La démolition de l’emploi. Elle ose dire que l’ancienne majorité n’a pas anticipé la question des sorties d’emploi et que l’ancienne majorité est responsable du chômage. Mais qui a mis à la poubelle plus de 10.000 créations d’emplois avec des chantiers prêts à démarrer ? Et c’est la nouvelle majorité qui va régler le problème de l’emploi de 2014 à 2020…
La démolition des constructions de logements sociaux. Car avec le plafonnement de la défiscalisation du logement social, très peu de capitaux y seront investis. Et puis il y a toujours l’appât de la LBU que l’État bonifie, engage, tout en sachant très bien que cette ligne ne pourra être jamais utilisée…
J’ai fait un rêve. J’ai rêvé que tous mes compatriotes réunionnais avaient un emploi et un logement. Mais à part réagir comme les jeunes de l’Afrique du Nord (Tunisie, Syrie…) et aujourd’hui l’Europe (l’Espagne… ). Peut-être que demain, La Réunion…

Hugues Marie-Louise (HML)


Kanalreunion.com