Di sak na pou di

Empowerment : l’effet levier

Témoignages.re / 23 février 2013

« Empowerment » est un nouveau mot français souvent utilisé par nos cousins de la Belle Province (le Québec), en parlant de l’avenir de leurs jeunes. Je ne donnerai pas d’autre explication, cela prend de la place, et Google est là pour ça, mais c’est une démarche fondamentale pour passer des statuts d’enfant quémandeur et de “parents” institutionnels soi-disant représentatifs à des relations transactionnelles véritablement adultes. Au cours de ma carrière longue et diverse, j’ai appris combien les compétences dans la conduite des projets étaient fondamentalement utiles dans ce processus. Eu égard à l’ampleur de la crise dans notre région exemplaire (oublions un instant le reste du monde, qui ne va pas mieux), ce ne sont pas les quelques formations individuelles que j’assure chaque année qui changeront véritablement quelque chose. Mais j’invite les « responsables » de tout poil à considérer sérieusement la mise en place massive de formations de formateurs en techniques générales de conduite des projets pour évoluer du monde sclérosé des métiers et des emplois vers un univers vivant, dynamique, de projets multiples conduits en équipe.

Guy Pignolet de Sainte-Rose,

Docteur en Organisation et en Comportement de l’Université de Cornell


Kanalreunion.com