Di sak na pou di

En politique, tous les coups sont permis ?

Témoignages.re / 25 mai 2012

Dans un courrier des lecteurs, paru dimanche, un Réunionnais a posé la question des réactions politiques et culturelles résultant des insultes lancées par M. Gamarus à l’encontre de M. Langenier.
Il est bien évident que le malaise est profond, mais ce qui est plus grave, c’est que l’on a entendu, sur une radio, Mme Bello se montrer solidaire de son adjoint en disant, en substance, qu’il ne fallait pas « faire un fromage » de tout cela.
Quand on sait la rapidité avec laquelle Mme Bello « fait des fromages » avec tout ce qui s’apparente, de près ou de loin, au racisme, aux injures, ce qui d’ailleurs est fait à juste titre, on est choqué qu’elle n’ait pas condamné les propos de son premier adjoint.
Cela voudrait-il dire qu’en politique, tous les coups sont permis, que la fin justifie les moyens, et que l’on peut, sans vergogne, porter atteinte à la morale et à la dignité de la personne ?

J.P. Lauret


Kanalreunion.com