Di sak na pou di

Et nous, on ne le vaut pas ?

Témoignages.re / 19 mai 2010

Elle est chouette la pub télévisée pour le Grenelle 2 !! On y voit des maisons normales basculer et être remplacées par des villas équipées de chauffe-eau solaires et de récupérateurs d’eau, puis des routes surchargées de voitures tombent dans une trappe et à la place apparait un superbe tram-train qui glisse à vive allure.
Donc, si on comprend bien le message, le but du Grenelle 2, c’est de supprimer les bagnoles pour mettre en place un transport en commun sur rails, efficace et respectueux de l’environnement.
Mais cela, c’est bon pour la France métropolitaine car à La Réunion, toute la campagne électorale du candidat UMP a été basée sur l’abandon pur et simple du projet Tram-train, projet abouti qui pouvait être réalisé rapidement et donner du travail au BTP. Le transport collectif propre et rapide, les émissions de CO2, nous, les Réunionnais, ça ne nous concerne pas, notre Grenelle à nous, c’est 2.000 bus de plus sur des routes déjà embouteillées par des véhicules chaque jour plus nombreux.
A Metz, le 11 mai, a été inaugurée en grande pompe par le Président Sarkozy une antenne du musée d’art contemporain Centre Pompidou. Donc, en Lorraine, une région qui connait de grandes difficultés économiques, on peut accueillir dans l’enthousiasme un musée, alors que chez nous, l’idée même d’une Maison des civilisations donne des boutons à certaines personnes allergiques à toute forme de reconstitution de notre passé... Les musées, c’est bien en Lorraine ou dans tout autre département, nous, à La Réunion, n’y avons pas droit puisque le Président de Région UMP a décrété que la MCUR ne verrait pas le jour sous sa mandature. D’ailleurs, le responsable à la Culture fraichement élu ironise sur un projet de fille à papa, comment qualifie-t-il les nombreux lieux consacrés à l’histoire, l’art, la littérature qui existent dans le vaste monde ?... ils ont toujours été initiés par une personnalité désireuse de partager de tels trésors avec le plus grand nombre.
Avec Didier Robert et son équipe, c’est le règne de la médiocrité et du clientélisme par le saupoudrage des subventions. Peut-être ne nous jugent-ils pas dignes de bénéficier d’un transport en commun de qualité et d’une structure culturelle dédiée à la mémoire... Nous, on ne le vaut pas.

Marie-Hélène Berne


Kanalreunion.com